Les chenilles processionnaires du chêne et du pin officiellement classées comme nuisibles à la santé humaine

Publié le

Ces insectes particulièrement urticants qui prolifèrent dans les pins et les chênes sont dangereux pour les individus, mais aussi pour les animaux. Un décret en date du 25 avril dernier les ajoute à la liste des espèces dont la prolifération est nuisible à la santé humaine.

Vous les avez forcément vues : des chenilles qui sur ou sous les arbres, se déplacent à la queue leu leu...

Avec le réchauffement climatique, elles ont fait du pays leur territoire et avec le printemps, les chenilles processionnaires du pin -Thaumetopoea pityocampa- et du chêne -Thaumetopoea processionea- étaient de nouveau de sortie.

Sur le littoral méditerranéen, elles se sont désormais enterrées pour un nouveau cycle, chrysalides, puis papillons d'ici le mois de juillet.

Des animaux nuisibles dans le code de Santé publique

Depuis le 25 avril dernier, les chenilles sont (enfin) considérées comme des "animaux nuisibles" pour la santé. Un décret est paru au Journal Officiel, les chenilles processionnaires seront donc inscrites dans le code de la Santé publique.

La chenille n'impacte pas vraiment la santé du végétal, elle affaiblit l'arbre mais ne le tue pas. Le problème, c'est quand le taux d'infestation est important dans des lieux qui accueille du public, jardins, écoles, hôpitaux...

Lucile Arnaud, coordinatrice surveillance organismes nuisibles jardin et espaces verts FREDON PACA

Un autre décret paru le même jour désigne le réseau d'experts FREDON-FRANCE   - qui chapeaute l'observatoire des espèces à enjeux pour la santé humaine- pour coordonner les mesures de prévention et de lutte contre ces insectes.

C'est donc ce réseau d'organismes à vacation sanitaire - il en existe un par région - qui coordonnera les actions en fonctions des arrêtés préfectoraux pris localement.

Tout savoir sur le cycle, du papillon à la chenille

Voici le papillon - Thaumetopoea pityocampa dont les œufs pondus en août donneront la chenille processionnaire. Il y aura au total 8 étapes dans ce cycle annuel.

 

Et c'est contre ce papillon qu'une partie de la lutte s'effectue.

C'est par période. Il y a des années où il y a beaucoup de chenilles processionnaires, d'autres moins. En PACA, le taux d'infestation est important, mais moins que dans d'autres régions, c'est une lutte sur tous les fronts.

Lucile Arnaud

Des paintballs et des phéromones

Certaines communes ont opté pour des tirs de phéromones, à la période où les papillons pondent. 

A Saint-Laurent-du-Var ou à Hyères par exemple, l'option retenue consiste à procéder à des tirs d'un mélange de phéromones de confusion sexuelle, d'eau et de cire pour éviter la reproduction des papillons. Du bio, rien que du bio, avec l'idée est donc de saturer l'atmosphère autour des arbres. 

Cagnes-sur-Mer a, de son côté, décidé de piéger les chenilles à leur descente des arbres avec des sacs, des éco-pièges qui les retiennent. 

D'autres communes ou des particuliers ont placé des nichoirs pour les mésanges, les coucous ou les chauves-souris, ces animaux qui dévorent sans modération ces chenilles, les chrysalides ou les papillons.

Pour Lucile Arnaud, éradiquer les chenilles processionnaires, c'est une combinaison de toutes ces actions, qui doivent être effectuées au bon moment de l'année, et chaque année ! 

Des insectes urticants, dangereux pour l'homme et l'animal

Les poils des chenilles sont particulièrement urticants en cas de contact. Allergie, éruptions cutanées, conjonctivites, troubles respiratoires, les effets peuvent être dangereux pour la santé. 

Quelques conseils : 

  • Eviter la fréquentation des zones à proximité des pins infestés, de porter des vêtements couvrants si l’on se rend malgré tout dans ces zones.
  • Eviter tout contact avec les chenilles et les nids.
  • Pas de balayage d'une procession de chenilles qui créerait un nuage de poils urticants.
  •  Pas de linge à l’extérieur près des pins par grand vent.


En cas de contact, les poils urticants se fixant sur les cheveux et les vêtements, il est recommandé de :

  •  Une douche tiède avec lavage soigneux des cheveux au shampoing.
  •  Laver les vêtements contaminés au dessus de 60°C.

Pour les animaux, consulter un vétérinaire sous les plus brefs délais.