Les plus belles images des aurores boréales observées dans le ciel du Var et des Alpes-Maritimes

Vendredi soir, Toulon et son spectacle de drônes olympique avait de sérieux concurrents dans le ciel : la France a été traversée d'aurores boréales exceptionnelles. Le ciel varois et azuréen s'est paré de rose et de violet. On vous explique pourquoi ce phénomène, normalement visible aux pôles, s'est produit sous nos latitudes

Des aurores boréales dans le ciel du Var et des Alpes-Maritimes ce vendredi soir : c'est un peu comme si la magie du ciel du grand Nord scandinave s'était invitée chez nous. Un billet direct pour la Laponie, depuis son transat, dans la douceur de la Côte d'Azur.

Jusque tard dans la nuit, certains ont pu admirer un ciel rose ou violet, traversé de faisceaux de lumière. A Saint-Cézaire-sur-Siagne, au Tanneron, à Berre-les-Alpes, mais aussi à Grimaud et Flassans : Sam, de la page Météo Côte d'Azur a réalisé "une compilation féerique" des plus belles photos :

Plutôt habitué à annoncer des épisodes méditerranéens, ce spécialiste de la météo locale a veillé jusque tard dans la nuit pour profiter de ce spectacle rare.

Je m’en remets toujours pas, une nuit inoubliable vraiment. Si on m'avait dit qu'un jour je verrais des « Aurores Boréales » dans mon beau pays ! Les violets/verts vers la fin étaient terriblement beaux, mais on a surtout été surpris par le fuschia. Dame nature est juste majestueuse…

Sam, Météo Côte d'Azur sur Facebook

Vendredi soir, les habituels chasseurs d'orages ont donc sorti leurs objectifs pour un spectacle beaucoup plus serein :

S'émerveiller, puis comprendre : Eric Lagadec, "spécialiste de poussière d'étoiles", comme il se définit lui-même sur son compte X (ex-twitter) a expliqué le phénomène à ses 178 000 abonnés. Cet astrophyicien de l'Observatoire de la Côte d'Azur est l'un des plus suivis sur les réseaux sociaux. Malgré sa très fine connaissance en la matière, il a regardé le ciel ce vendredi avec des yeux d'enfants, en invitant tous les curieux à sortir, s'éloigner des lumières et regarder vers le Nord. 

Je me réveille après avoir vu la nuit en rose (...) C'était vraiment chargé de particules solaires et d'émotions (partagées) cette nuit!

Eric Lagadec, astrophysicien à l'Observatoire de la Côte d'Azur

Pourquoi la France a-t-elle vécu, selon lui, "une nuit historique" ? Tout commence au centre du soleil, où des atomes d'hydrogène fusionnent pour donner de l'hélium, libérant au passage 4 millions de tonnes d'énergie, selon la célèbre formule E=mc2. C'est "l'équivalent de 10 milliards de bombes atomiques" explique Eric Lagadec. En surface, l'activité bouillonnante du soleil se manifeste par des tâches du à l'évolution de son champ magnétique. Or il y a quelques jours, plusieurs taches sont apparues, et avec elle, des éruptions solaires, annonciatrices d'aurores boréales. C'est du gaz  chaud, le plasma, qui peut être éjecté et atteindre la Terre en quelques jours. D'habitude le phénomène s'observe aux pôles. Mais quand il y a des tempêtes solaires aussi fortes, alors nos latitudes ont aussi droit à ce spectacle, qui devrait recommencer ce samedi soir.