La Ligue des droits de l'Homme porte plainte contre Christian Estrosi

Le maire de Nice Christian Estrosi est visé par une plainte de la Ligue des droits de l'Homme pour "diffamation publique à caractère raciale" après des propos sur la communauté tchétchène tenus le 16 juin dernier.

Christian Estrosi, maire de Nice (Archives)
Christian Estrosi, maire de Nice (Archives) © VALERY HACHE / AFP
La Ligue des droits de l'Homme a déposé plainte contre Christian Estrosi pour "diffamation publique à caractère raciale" suite aux propos tenus lors d’une interview télévisée diffusée le 16 juin 2020 sur BFM TV. Christian Estrosi avait dit : "Dans un certain nombre de quartiers de France, la communauté tchétchène face à d’autres communautés lutte pour avoir le monopole du marché de la drogue".
 
Pour l'association cette déclaration constitue "une allégation ou imputation d'un fait précis, à savoir le trafic de stupéfiants, porte atteinte à l'honneur ou à la considération des personnes tchétchènes à raison de leur origine ou de leur appartenance à cette nation".
 
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
christian estrosi politique justice société
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter