Le préfet des Alpes-Maritimes a communiqué ce samedi 4 mars les chiffres de la lutte contre les stupéfiants pour ce début d'année, et ceux de 2022. Et les records commencent à tomber.

C'est un début d'année record dans le cadre de la lutte contre les stupéfiants. La préfecture des Alpes-Maritimes a livré ses chiffres pour les deux premiers mois de 2023, évoquant également le bilan de l'année écoulée et rappelle qu'elle est "mobilisée avec les services répressifs territoriaux pour lutter contre ce fléau".

Rien que depuis ce 1er janvier, 37 kg de cocaïne ont été saisis dans les Alpes-Maritimes, tout comme 405 kg de résine de cannabis.

En janvier et février 2023, ce sont 136 individus qui ont été interpellés dans le département par les forces de l'ordre. Un chiffre supérieur de 17,24% par rapport aux deux premiers mois de l'année 2022.

Les amendes forfaitaires délictuelles (AFD), qui sanctionnent la consommation, atteignent aussi un nouveau record. 620 ont été notifiées en janvier et février, soit une augmentation de 56,96% par rapport à la même période l'an dernier. Elles peuvent être dressées pour la consommation de cannabis, cocaïne, mais aussi pour l'ecstasy et la MDMA.

Des chiffres qui correspondent à une tendance par ailleurs visible dans le département voisin du Var.

Des chiffres en forte hausse en 2022 

De nombreux records sont tombés en 2022, et ils sont loin d'être anecdotiques. À titre d'exemple, En octobre dernier, à la Roquette-sur-Siagne, une "petite" commune du département, c'est une saisie de plus d'un tiers de tonne de cannabis qui avait été réalisée par les services de gendarmerie de Grasse et de Fréjus.

Une somme de 24.000 euros avait été confisquée, 5 personnes placées en détention provisoire et mises en examen, pour un total de 380 kilogrammes de cannabis.

Au niveau départemental, même tonalité pour l'ensemble de 2022. Les saisies de cannabis (172,36% de hausse entre 2021 et 2022) et de cocaïne (73,12% de hausse entre 2021 et 2022) atteignent des records.

En moins de 5 ans, les saisies de cannabis ont plus que doublé, avec une augmentation de 108,93% depuis  2017. 

2000 opérations chaque mois en France

Près de 15.160 opérations de démantèlement de points de deal ont été menées en 2022. Un bond important par rapport à 2021 qui en comptabilisait 5.849. Plus de 2 000 opérations sont menées chaque mois dans le pays, d'après le ministère de l'Intérieur.

Pour rappel, au niveau national, 37.510 trafiquants de stupéfiants ont été mis en cause contre 35.829 en 2021, soit une augmentation de 4,7 %.