6 mois de prison ferme pour l'homme qui avait traîné un chat derrière son vélo à Nice

Un quadragénaire avait accroché un chat à son vélo le dimanche 9 juillet. L'animal souffrait de blessures et avait été confié à une association. Ce mercredi 29 novembre, il a été condamné à 6 mois de prison ferme.

De la cruauté à l'état pur. Le dimanche 9 juillet, un homme d'une quarantaine d'années roulait à vive allure sur son vélo en traînant derrière lui un petit chat attaché à sa bicyclette par une laisse. Suite à cet acte de malveillance, l'association de protection animale Au service des animaux (ASA) 06 avait porté plainte.

Ce mercredi 29 novembre, le prévenu, qui n'était pas présent lors de l'audience, a été condamné à 6 mois de prison ferme. "On est très heureux ! C'est ce qui avait été réclamé. Ce qui est important pour nous, c'est qu'il soit reconnu coupable, et qu'il ait des condamnations sur son casier judiciaire.", se réjouit Cécilia Fruleux, directrice de l'association.

L'affaire avait suscité une vive émotion l'été dernier. Le félin, accroché au vélo à l'aide d'une ficelle, avait été grièvement blessé aux coussinets suite au contact avec le macadam brûlant. Une pétition avait même été lancée, récoltant près de 43.000 signatures afin que l'homme soit puni par la loi.

Une interdiction à vie de détenir des animaux

En plus de sa condamnation, l'homme écope d'une interdiction à vie de détenir des animaux, ainsi que d'exercer un métier en lien avec eux. Une victoire pour la directrice de l'association ASA 06.

Aujourd'hui, la justice a donné une condamnation qui va permettre d'éventuelles jurisprudences dans toute la France. Surtout de la prison ferme, c'est très rare dans ce genre d'affaire.

Cécilia Fruleux, directrice de l'association Au service des animaux

Le parquet avait requis le 21 novembre dernier huit mois de prison pour les faits, qui se sont déroulés alors que l'homme était alcoolisé. Le procureur a donc presque maintenu ses réquisitions, ce qui ravit Cécilia Fruleux, encore sous l'émotion de cet acte de cruauté. 

"Ce n'était pas beau à voir... C'était terrible de voir cet animal tenter de suivre le rythme du vélo. Il accélerait, il accélerait mais il était à bout de souffle et a fini par se laisser trainer."

Cécilia Fruleux, directrice de l'association Au service des animaux

L'association attend encore de savoir si elle touchera de l'argent suite à l'audience. "On n'en touche jamais généralement... Heureusement qu'on a nos donateurs pour ça. L'argent n'est pas le plus important".

Le chat, qui est placé en famille d'accueil depuis le mois de juillet, pourra également se faire officiellement adopter dès à présent. Une nouvelle attendue depuis des mois.