De nombreux migrants se sont rendus à Nice ce mercredi matin afin de rejoindre la plateforme de pré-enregistrement des demandes d'asile. C'est le troisième groupe en quinze jours qui effectue cette démarche.

Les associations Roya Citoyenne et Tous Citoyens! ont réclamé mardi du gouvernement la désignation d' "un médiateur" face à l'afflux de migrants africains à la frontière franco-italienne et à l' "inaction" des pouvoirs publics locaux.

On demande au ministre de l'Intérieur de nommer un nouveau préfet ou un médiateur. Cédric Herrou


Cédric Herrou accompagnait ce mercredi matin 80 migrants, en majorité soudanais, afin de les aider dans leur démarches de prè-enregristrement. "On attend que l'Etat joue son rôle", a-t-il réitéré lors d'une conférence de presse donnée devant la gare de Nice. "Les gens ne sont pas des cartons, des paquets, ils doivent être traités en tant que personnes". "Chez moi c'est devenu un camping. Je fais le rôle de l'Etat et je me fais insulter par beaucoup de politiques", a déploré Cédric Herrou.



On ne peut pas continuer comme çà (...) On veut un centre d'accueil. Me Mireille Damiano, avocate 



D'après l'association Roya Citoyenne, 120 à 150 migrants arriveraient à la frontière franco-italienne chaque semaine. Selon l'AFP, la préfecture a confirmé avoir reçu une demande d'audition interassociative, sans suite pour l'instant.


Notre équipe était en direct dans notre édition de midi, ce mercredi.



L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité