Nice : le combat juridique autour des concessions accordées ou pas aux plages privées

La Métropole Nice Côte d'Azur a attribué les concessions pour 11 plages niçoises sur 14 / © J. Soffer-FTV
La Métropole Nice Côte d'Azur a attribué les concessions pour 11 plages niçoises sur 14 / © J. Soffer-FTV

Les concessions viennent d’être attribuées par la Métropole Nice Côte d’Azur pour 11 des 14 établissements. Le sort des 3 plages perdantes est suspendu à une décision du conseil d’état.
 

Par Véronique Lupo

Pour les plages privées dont les concessions viennent d'être attribuées par la Métropole Nice Côte d’Azur, on voit la vie en rose. Ces dernières sont en plein travaux. Car il faut impérativement qu’elles soient prêtes pour accueillir les baigneurs de 2020.
Mais pour les autres…
Sur la Promenade des Anglais, certains plagistes ont commencé les travaux pour accueillir les touristes / © J. Soffer-FTV
Sur la Promenade des Anglais, certains plagistes ont commencé les travaux pour accueillir les touristes / © J. Soffer-FTV

Concessions attribuées pour 11 des 14 établissements

Les propriétaires des 3 plages perdantes ne sont pas sereins. Les concessionnaires sont suspendues à une décision du Conseil d’Etat.

Un véritable bras de fer

La Métropole avait choisi de les écarter, mais les propriétaires viennent de remporter une victoire juridique. Le Tribunal Administratif a considéré que la Métropole n’était pas compétente pour lancer la procédure de délégation de service public.

Tout simplement parce qu’elle ne disposait pas encore de l’arrêté préfectoral lui attribuant la concession de plages naturelles,

nous dit Louis-Jérôme Paloux, avocat d'un exploitant de plage.

La Métropole a répliqué en faisant appel devant le Conseil d’Etat.

Je vois mal un Etat lancer une délégation de service public pour l’exploitation de son patrimoine maritime,

explique Lauriano Azinheirinha, directeur général des services de la Métropole.

Même les élus s'en mêlent 

Patrick Allemand, conseiller municipal et candidat socialiste aux élections municipales de Nice, se demande :
"que vont devenir les autres concessions puisqu'il n'y a pas d'arrêté préfectoral ? À priori, bien que n'étant pas juriste, je pense qu'elles devraient aussi être annulées par le préfet."

"Avoir des établissements fermés en pleine saison renverrait une mauvaise image de Nice"


Toutes les plages seront-elles exploitées cet été ? Une question qui taraude René Colomban, responsable du syndicat des plagistes de Nice.

Ce serait dramatique parce que nous sommes une ville de plus en plus touristique. Et avoir des établissements fermés en pleine saison renverrait une mauvaise image de Nice,

dit-il.
La Métropole a engagé une procédure d’expulsion à l'encontre d'une plage qui a ouvert sans attendre l'autorisation / © J. Soffer-FTV
La Métropole a engagé une procédure d’expulsion à l'encontre d'une plage qui a ouvert sans attendre l'autorisation / © J. Soffer-FTV

Alors que 2 des 3 plages niçoises sont à l’arrêt, la troisième a visiblement décidé de commencer la saison sans attendre d’autorisation. La Métropole a engagé à son encontre une procédure d’expulsion.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus