Nice : les intempéries de ce printemps retardent les vendanges sur les coteaux de Bellet

Le raison est loin d'être mûr contrairement à l'an passé où les vendanges avaient été précoces. Retour sur un début d'année exceptionnellement pluvieux.

De mémoire de viticultrice niçoise, on n'avait jamais vu ça ! Un printemps exceptionnellement pluvieux, avec des ondées hebdomadaires. Hélène Dalmasso exploite les 5 hectares de ce domaine familial depuis 1986. Elle n'en revient toujours pas : la vigne a été touché par le mildiou, un champignon parasite qui prolifère quand le temps est doux et humide et qui peut faire énormément de dégâts.
 
Les années se suivent et ne ressemblent pas. En 2017, les vendanges avaient été précoces. Ce ne sera pas le cas cette année, certains grains ne sont pas arrivés à maturité et restent verts. Quant au goût, c'est encore trop d'acidité.
 

De belles grappes quand même

Dans cette, la production devrait rester la même que l'an passé, soit 10.000 bouteilles environ, mais la vinification risque d'être moins simple. 
Le vignoble de Bellet  est le seul vignoble urbain possédant une AOC. L'appellation compte une dizaine de producteurs répartis sur une cinquantaine d'hectares.
L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité