“On ne va pas travailler pour se faire agresser” : une jeune médecin dépouillée dans le quartier des Moulins à Nice

Quartier des Moulins à Nice (Archives) / © MAXPPP / VIGNOLA François
Quartier des Moulins à Nice (Archives) / © MAXPPP / VIGNOLA François

Une jeune docteure a été agressée par trois individus après une intervention dans le quartier des Moulins, le jeudi 7 novembre vers 23h30. SOS Médecins a annoncé que les interventions dans le quartier étaient suspendues "jusqu'à nouvel ordre".

Par POC et Hugo Lemonier

Une docteure de SOS Médecins a été agressée par trois individus dans le quartier des Moulins. D'après les premiers éléments, l'altercation se serait déroulée vers 23h30, ce jeudi 7 novembre.

Pauline Foti, 37 ans, sort de l'immeuble de son patient. Trois individus lui tendent un guet-apens, ils tentent de lui arracher son sac et ses bijoux. Mais la victime résiste, ses agresseurs la maîtrisent pour l'empécher de se débattre. "Je suis médecin, je suis médecin !", leur crie-t-elle.
Dans la confusion, Pauline Fito est blessée : deux cotes félées, une entorse au genou, ainsi que quelques égratignures aux mains. La victime doit faire des examens complémentaires dans les prochains jours.

"J'essaie de ne pas y penser"

D'après la victime, ses agresseurs ne l'ont pas prise pour cible car elle était médecin : "Je n'ai pas été rouée de coups, précise-t-elle, contrairement à ce qui avait été relaté précédemment dans la presse. Je pense qu'ils étaient vraiment là pour voler mes affaires."

Les trois individus repartent après lui avoir dérobé sa montre, quelques bijoux et son sac à main. "C'est sûr que lorsqu'on se fait agresser comme ça, en pleine nuit, ça laisse des traces", raconte-elle. "Mais j'essaie de ne pas y penser. Cela amène à se poser des questions, mais j'essaie de passer outre."

La jeune femme, qui avait rejoint SOS Médecins une semaine auparavant, a préféré reprendre le travail ce matin.
"La police a réagi très rapidement et de manière très efficace", estime Pauline Fito. Cependant, Joëlle Martinaux, présidente de SOS Médecins Nice, a annoncé que les interventions des médecins sont "suspendues jusqu'à nouvel ordre et nous demandons à ce que nos interventions soient sécurisées".

Des mesures devraient être mises en place pour assurer la sécurité des médecins lors de leurs consultations. Des annonces que salue Pauline Fito : "On ne va pas travailler pour se faire agresser. Si les conditions sont remplies, je serais contente d'y retourner le plus rapidement possible."

Un quartier encore victime de sa mauvaise réputation

En attendant que les équipes de SOS Médecins puissent travailler en toute sécurité, les habitants des Moulins qui ont besoin d'un médecin devront contacter le 15.

Ce nouveau fait divers vient donc encore ternir l'image du quartier des Moulins, déjà classé comme zone de sécurité prioritaire (ZPS). Au marché, ce samedi matin, les habitants ne cachaient pas leur lassitude : "Ils ne font que des conneries, grince un riverain. Qu'est-ce que vous allez attaquer un médecin ou des pompiers ?"
"Cela nuit au quartier, regrette Djamila. Le quartier des Moulins, c'est autre chose que la drogue, les bagares, c'est pas vrai !" Denise, une autre habitante des environs, s'inquiète déjà des conséquences d'une telle mauvaise publicité : "C'est embêtant si on manque de médecins dans le quartier... ça va être grave !"

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus