• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Nice : le personnel soignant s'oppose au risque de fermeture de la clinique privée Mozart

La direction et le personnel de la clinique se mobilisent contre le retrait d'autorisation de chirurgie décidé par l'ARS. / © Djamel Mouaki - France 3 Côte d'Azur
La direction et le personnel de la clinique se mobilisent contre le retrait d'autorisation de chirurgie décidé par l'ARS. / © Djamel Mouaki - France 3 Côte d'Azur

Médecins et infirmières de la clinique privée Mozart à Nice s'estiment menacés par la décision prise par l'ARS. Une manifestation a lieu ce samedi jusqu'à la place Masséna. La clinique, l'une des plus petites du département, avait obtenu la plus haute certification pour la qualité de ses soins.

Par Aline Métais

"L'ARS m'a tué ! ", c'est l'un des slogans des manifestants réunis ce matin devant  la clinique Mozart à Nice. La marche a commencé vers 10h00. Elle s'est poursuivie jusqu'à la place Masséna. Le personnel soignant et la direction ont distribué des tracts sur leur passage. Cette clinique privée est bien connue des Niçois. Situé rue Auber, dans le quartier de la gare, elle fait partie du paysage depuis près d'un siècle, depuis 1925. 

20% des opérations


Elle pourrait fermer définitivement sur ordre de l'Agence Régionale de Santé. L'ARS a décidé de retirer les autorisations de chirurgie ambulatoire le 31 décembre 2018. En clair, il ne pourra plus y avoir d'opérations en stomatologie et gynécologie dans cette clinique. L'établissement ne pourrait conserver que 20 % des opérations.

Certifiée au plus haut niveau


La clinique pratiquait 2100 actes par an. Mais les autorités ne retiennent que 1200 à 1300 actes par an : une activité considérée comme insuffisante et dangereuse pour les patients. Pourtant en Septembre 2018, la Haute Autorité de Santé a délivré la certification au niveau A. La plus haute qui puisse être délivrée.

Une décision et une fusion des établissements de soins contestées par la CGT Santé, à l'initiative de cette manifestation : 

L’ARS PACA, conformément aux directives nationales et non sans zèle, continue à organiser le développement des grands groupes en parallèle du démantèlement du service public sanitaire, social et médico-social.

Face à la disparition programmée de cet établissement de santé de proximité, le personnel a lancé une pétition sur les réseaux sociaux et change.org : 

 

Sur le même sujet

Les évacués de la rue d'Aubagne

Les + Lus