• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

A Nice, première liaison du tram entre l'aéroport Nice-Côte-d'Azur et Jean-Médecin

Christian Estrosi a annoncé la livraison des Lignes 2 et 3, respectivement en novembre et décembre. / © MAX PPP
Christian Estrosi a annoncé la livraison des Lignes 2 et 3, respectivement en novembre et décembre. / © MAX PPP

La nouvelle ligne Ouest-Est de tramway est arrivée ce vendredi jusqu’à la station Jean Médecin. L'inauguration a eu lieu cet après-midi. Tout le week-end, les lignes 1 et 2 seront gratuites et de nombreuses animations sont prévues pour célébrer cette nouvelle étape.

Par Coralie Chaillan avec AFP

Il est désormais possible de relier le centre-ville de Nice et l'aéroport Nice Côte d'Azur en tramway. Temps de trajet ? Moins 30 de minutes.

Après six ans de travaux, le maire LR de Nice Christian Estrosi a inauguré, ce vendredi, le passage en souterrain de la ligne 2 du tram et les stations Magnan et Jean-Médecin.
 

 
Lors de l'inauguration, Christian Estrosi a insisté sur le fait que cette ligne 2 allait "permettre de libérer 12 km de voies de bus qui seront transformées en couloirs végétalisés et de diminuer les émissions de 126 000 tonnes équivalent carbone".
 

2 stations souterraines ouvertes au public


Deux stations souterraines sont donc ouvertes au public, "Alsace-Lorraine" et "Jean-Médecin" qui permet la correspondance avec la ligne 1, achevée en 2007 du temps du prédécesseur de M. Estrosi, Jacques Peyrat.

Tout le week-end, les lignes 1 et 2 seront gratuites et de nombreuses animations sont prévues pour célébrer cette nouvelle étape.

La deuxième ligne de tramway et l'ensemble de ses 20 stations, dont quatre sont sous-terre, doivent entrer en service en 2019 et relier le port de Nice à l'aéroport.
 

Le choix du Tunnel

Sans tunnel, nous aurions abîmé 15 hectares d'espaces publics en surface sur la partie ancienne de la ville. Le tracé en tunnel est efficace, plus sécurisé et plus compétitif par rapport à la voiture. Il permet une vitesse commerciale plus élevée, jusqu'à 70km/h contre 15km/h en surface

assure la mairie qui justifie aussi ce choix dans un souci de préservation du patrimoine et pour éviter d'encombrer l'espace public dédié à la circulation et aux animations.
 

Retour sur les polémiques

L'opposition socialiste a salué une avancée pour les Niçois mais boudé l'inauguration d'un chantier combattu pour son "coût exorbitant". D'abord évalué à 750 millions d'euros, le coût total se chiffre désormais à 945 millions d'euros, selon la mairie qui a fusionné le budget de la ligne 2 avec celui de la petite ligne 3.

Parmi les opposants au tramway niçois, le géologue Eric Gilli qui "doute de la stabilité à long terme de l'ouvrage en raison de la présence de gypse qui présente la particularité d'être soluble et d'avoir des cavités". M. Estrosi "inaugure quelque chose en disant que tout va bien et à côté, le coin d'un immeuble s'est affaissé de 16 cm", affirme-t-il.
 

Une ligne 4 à Cagnes sur Mer

Une nouvelle future extension du réseau jusqu'à Cagnes-sur-mer a été présentée cette semaine :  6,2 km et 15 stations pour un budget à 212 millions d'euros.
 
 

Un projet de tram-train dans l'Ouest

M. Estrosi a aussi donné des gages à la gauche en annonçant un projet de tram-train pour desservir le quartier sensible de l'Ariane et les communes périphériques du Nord-Est, Drap et La Trinité. Certains actifs s'installent dans ces communes, car le logement y est moins cher, mais ils subissent beaucoup d'embouteillages le matin.


 

A lire aussi

Sur le même sujet

Leonardo Jardim, entraîneur de l'AS Monaco, lors de la conférence de presse du 7 août 2019

Les + Lus