Nice : la plaque de la rue Jacques Médecin est posée, inauguration ce samedi

Située en plein coeur de Nice, la rue de l'Opéra change de nom. / © Yannick Fournigault FTV
Située en plein coeur de Nice, la rue de l'Opéra change de nom. / © Yannick Fournigault FTV

Le Conseil municipal de Nice avait voté il y a un an à l'unanimité le changement de nom de plusieurs axes de la commune. La rue de l'opéra portera le nom de Jacques Médecin, ancien maire de la ville. Les Niçois ne sont pas tous d'accord.

Par C.L. et L.V.

Le maire de Nice Christian Estrosi a publié un message sur le réseau social Facebook ce dimanche 17 novembre :

"Il y a 21 ans, Jacques Médecin nous quittait. Aujourd’hui, les Niçois se souviennent.
Je vous donne rendez-vous dimanche prochain, ce samedi 24 novembre à 11h pour rendre hommage à celui que les Niçois surnomment encore affectueusement « Jacquou ». L’actuelle rue de l’Opéra sera rebaptisée rue Jacques Médecin à cette occasion."

Ce 22 novembre, les employés municipaux étainent sur place pour assurer le changement :
En milieu de journée, Xavier Garcia, 1er sécrétaire du Parti Socialiste 06 passait à ce moment là... Il n'aime pas ! 


 


Des élus unanimes...

A Nice, dans le prolongement de la rue Jean Médecin, en lieu et place de la rue de l'Opéra,  il y aura donc ce vendredi la rue Jacques Médecin à Nice. Le père, avec l'avenue Jean Médecin et le fils, tous deux maires de la ville, seront séparés par la place Massena.
 

Les élus du Conseil municipal ont voté pour à l'unanimité. Et comme l'explique Dominique Boy-Mottard, conseillère municipale d'opposition, il s'agissait d'un "package" : d'autres noms, Max Cavaglione, conseiller municipal PS 1978 et 2001 et le bâtonnier Pierre Josselet, feront eux-aussi leur apparition dans la ville.
 
Jacques Médecin a été le mentor de toute une génération de jeunes qui se sont engagés en politique à ses côtés, comme Christian Estrosi, ici derrière lui. / © INA / Images d'archives
Jacques Médecin a été le mentor de toute une génération de jeunes qui se sont engagés en politique à ses côtés, comme Christian Estrosi, ici derrière lui. / © INA / Images d'archives
 

... et des Niçois partagés


Cet hommage voulu par Christian Estrosi, qui avait fait ses premiers pas en politique avec Jacques Médecin, est diversement apprécié par les Niçois.
 
 

Mort le 17 novembre 1998 en exil en Uruguay, Jacques Médecin, maire de nice pendant un quart de siècle, est une figure controversée. Car s'il fut un maire bâtisseur pour les uns, il demeure un homme politique corrompu pour les autres.
 
 

Notre reportage suite à cette décision du conseil municipal en novembre 2018 :
 

Cette inauguration rapprochera Jacques Médecin de la mairie qu'il a tenu pendant 25 ans. Un événement qui réunira de nombreux élus niçois et qui aura lieu à 4 mois des prochaines élections municipales.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus