• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Nice : Cédric Herrou est relaxé

Cédric Herrou et ses soutiens devant le Palais de Justice de Nice. A l'annonce du verdict, il y a eu cris de joie et applaudissements. / © Olivier Chartier-Delègue
Cédric Herrou et ses soutiens devant le Palais de Justice de Nice. A l'annonce du verdict, il y a eu cris de joie et applaudissements. / © Olivier Chartier-Delègue

Le tribunal correctionnel de Nice a relaxé ce jeudi Cédric Herrou suite à la painte déposée le préfet des Alpes-Maritimes, Georges-François Leclerc, pour injure publique. Le tribunal a considéré que le délit n'était pas constitué.

Par Coralie Chaillan

Ce 14 février, le tribunal correctionnel de Nice a relaxé Cédric Herrou suite à la painte déposée le préfet des Alpes-Maritimes, Georges-François Leclerc, pour injure publique.

Le préfet des Alpes-Maritimes avait accusé le millitant d'avoir dressé un parallèle entre le traitement des migrants dans le département et celui des juifs sous l'Occupation. Une amende de 5000 euros pour injure publique avait été été requise à l'encontre de Cédric Herrou.
 

Sur sa page facebook, Cédric Herrou avait écrit :

"Peut-être le préfet des Alpes-Maritimes pourrait-il s'inspirer des accords avec la SNCF pendant la 2ème guerre pour le transport des juifs pour gérer le transport des demandes d'asile...".

On ne sait pas encore si le représentant de l'État Georges-François Leclerc ira en appel.


Réaction de Christian Estrosi


 

Ce matin, Cédric Herrou avait plutôt parié sur une "défaite" 

Vu que je n'attends pas des représentants de la justice une quelconque indépendance, venez au moins célébrer cette défaite à mes côtés ! On vous fera goûter de l'huile d'olive de cette année.  Banderoles, instruments de musique et autres objets festifs en tout genre sont les bienvenus !
RDV à 13h au Tribunal de Nice le jeudi 14 février, venez avec des roses !!

- Cédric Herrou, passeur-solidaire


Décembre 2018, la Cour de cassation avait annulé la condamnation de Cédric Herrou et d'un autre militant de la vallée de la Roya, condamnés en appel pour avoir porté assistance à des migrants, une première décision depuis la consécration du principe de fraternité dans la loi française.

A lire aussi

Sur le même sujet

Le Dr Guevara explique la portée de cette modélisation numérique

Les + Lus