• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Un nouveau chef pour le groupement de gendarmerie des Alpes-Maritimes

Le Colonel Nasser Boualam a pris ses fonctions à la tête du groupement de gendarmerie des Alpes-Maritimes ce mercredi 5 septembre, à la caserne Ausseur à Nice, lors d'une cérémonie officielle / © Laurent Verdi
Le Colonel Nasser Boualam a pris ses fonctions à la tête du groupement de gendarmerie des Alpes-Maritimes ce mercredi 5 septembre, à la caserne Ausseur à Nice, lors d'une cérémonie officielle / © Laurent Verdi

Le nouveau commandant du groupement de la gendarmerie des Alpes-Maritimes est le colonel Nasser Boualam. Il prend ses fonctions ce mercredi 5 septembre lors d'une cérémonie officielle, en présence des autorités régionales de la gendarmerie nationale et du préfet des Alpes-Maritimes

Par Laurence Collet

Le groupement de gendarmerie des Alpes-Maritimes a un nouveau patron, le Colonel Boualam, qui prend ses fonctions ce mercredi 5 septembre. La cérémonie de prise de fonction s'est déroulée à la caserne Ausseur, lieu-même du commandement de la gendarmerie.
 

Lors de la cérémonie :


Cette cérémonie a été placée sous l'autorité du général de corps d'armée Marc Lévêque, commandant la région de gendarmerie de Provence-Alpes-Côte d’Azur et la gendarmerie pour la zone de défense et de sécurité Sud et de Georges-François Leclerc, préfet des Alpes-Maritimes.

 

Nasser Boualam, un parcours riche

Le colonel Boualam, 44 ans, a un parcours riche, qui a commencé par des diplômes universitaires en sciences criminelles et en management. Chevalier de l'ordre national du mérite, il a été adjoint au commandant de la section de recherches à Marseille en 2003 puis commandant de la compagnie de gendarmerie départementale de Perpignan, en 2010.
 


Le colonel Boualam succède au colonel Vinot, qui était arrivé dans les Alpes-Maritimes en 2015 et qui est devenu attaché à la sécurité auprès de l'ambassadeur de France en Afghanistan.
Ce mercredi matin lors de la cérémonie d’intronisation du nouveau colonel de la gendarmerie des Alpes-maritimes. / © Olivier Theron
Ce mercredi matin lors de la cérémonie d’intronisation du nouveau colonel de la gendarmerie des Alpes-maritimes. / © Olivier Theron

Le groupement de gendarmerie des Alpes-Maritimes en chiffres

Le groupement de gendarmerie des Alpes-Maritimes compte 844 militaires d’active et près de 500 réservistes.
Il comporte 64 unités élémentaires :
- 38 brigades territoriales ;
- 5 brigades des recherches ,
- 6 pelotons de surveillance et d’intervention (PSIG);
- 4 brigades motorisées ;
- 1 peloton d’autoroute (PA) à Nice ;
- 1 peloton motorisé (PMo) à Mandelieu ;
- 1 brigade départementale de renseignement et d'investigations judiciaires (BDRIJ) à Nice ;
- 1 antenne de renseignement territoriale (ART), basée à Vence ;
- à titre d’expérimentation, 2 brigades territoriales de contact (BTC) à Lantosque et Guillaumes.
Le groupement est organisé en 5 compagnies, 1 escadron départemental de sécurité routière
et 4 unités spécialisées :
- compagnie de Nice ;
- compagnie de Cannes ;
- compagnie de Grasse ;
- compagnie de Menton ;
- compagnie de Puget-Théniers ;
- 1 EDSR de Mandelieu ;
- 1 peloton de gendarmerie de haute- montagne (PGHM) basé à Saint-Sauveur-sur-Tinée ;
- 1 brigade de prévention de la délinquance juvénile (BPDJ) à Cagnes-sur-Mer ;
- 1 brigade nautique côtiere (BNC) basée à Antibes ;
- 1 groupe d'investigations cynophile (GIC) à Gilette ;

A lire aussi

Sur le même sujet

Les évacués de la rue d'Aubagne

Les + Lus