OGC Nice contre PSG : les supporters des Aiglons privés de Parc des Princes

Publié le
Écrit par Hugo Lemonier

Un arrêté préfectoral interdit aux supporters niçois de se rendre "dans le périmètre du Parc des Princes" pour le match de ce samedi 1er octobre face au Paris-Saint-Germain, en raison du risque "d’affrontements".

Tout savoir sur la course Marseille-Cassis : Course Marseille-Cassis 2022

Les supporters des Aiglons sont à nouveau privés de déplacement. Après avoir été interdits de se rendre à Ajaccio début septembre, les Niçois ne pourront pas venir soutenir leur équipe dans le match qui l’oppose au Paris-Saint-Germain, ce samedi soir.

Cette décision est motivée par la crainte "d’affrontements" avec des "supporters parisiens classés à risque […] qui ont participé, aux côtés de leurs alliés allemands, aux violences qui ont émaillé la rencontre" entre Nice et Cologne, le 8 septembre dernier.

Un "contentieux historique" ravivé ces derniers mois

Lors de ce match de Ligue Europa, de violents affrontements avaient éclaté en tribune, faisant 32 blessés dont un en urgence absolue. Des ultras parisiens avaient été interpellés, avait révélé la préfecture des Alpes-Maritimes, aux côtés des "200 à 300 hooligans" allemands, suspectés de s'en être pris aux Niçois.

Selon le journal L'Équipe, 260 membres des Supras d'Auteuil, groupe pourtant dissous en 2010, avaient fait le déplacement pour commettre des violences au Stade Allianz Riviera.

Le PSG avait alors publié un communiqué pour condamner "avec la plus grande fermeté" les actes commis par les ultras parisiens et disait étudier "les suites à donner aux atteintes portées à sa réputation".

L’arrêté, rendu par la préfecture de Paris ce mardi, souligne l’existence "d’un contentieux historique […] entre les supporters de ces deux équipes", ravivé par la finale de la Coupe de France, qui s’est tenue le 7 mai dernier. Là encore, une rixe avait éclaté entre supporters niçois et parisiens, à la gare de Lyon.

Le match entre l'OGC-Nice et le PSG se tiendra ce samedi, à 21 heures.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité