OGC Nice Jean-Pierre Rivère : « Si un gouvernement dit qu’on ne joue pas au football on se plie »

Le président de l'OGC Nice a réagi suite aux propos du Premier ministre Edouard Philippe, qui a annoncé ce mardi qu'aucun match ne se jouera avant le mois d'août. La saison de Ligue 1 est-elle terminée ? L'OGC Nice jouera-t-il la ligue Europa ? 

Jean-Pierre Rivère, président de l'OGC Nice, lors de la rencontre Rennes-Nice, septembre 2019.
Jean-Pierre Rivère, président de l'OGC Nice, lors de la rencontre Rennes-Nice, septembre 2019. © Loïc Venance AFP

Pas de supporters dans les stades avant septembre

En présentant les conditions du déconfinement, le Premier ministre, Edouard Philippe, a détruit les espoirs de voir des rencontres de football cet été. Les grandes manifestations sportives et culturelles rassemblant plus de 5000 personnes ne pourront pas se dérouler avant le mois de septembre.

"Les saisons sportives sont terminées ... notamment celles de football, et ne pourront pas reprendre avant le mois de septembre"

Le basket, le handball et le volley avaient déjà acté l'arrêt définitif de leur saison. De son côté, la Ligue de football professionnel (LFP) avait envisagé de reprendre la Ligue 1 le 17 juin à huis clos, et de la terminer le 25 juillet.

Le président de l'OGC Nice, Jean-Pierre Rivère s'est exprimé ce mardi soir chez nos confrères de L'Équipe du soir.

« Le gouvernement a pris une décision de sagesse »


Pourtant le président niçois précise que "rien n'est décidé" car si le gouvernement peut interdire les rassemblements sportifs, c'est aux instances de la Ligue française de football de trancher sur la fin du championnat. Selon lui, la décision du gouvernement permettra désormais aux clubs français, de réfléchir un peu plus sereinement.

"On a tous été préoccupés par une reprise dans les conditions un peu particulières dans lesquelles nous sommes, avec très peu de visibilité ... Il est important de se réunir tous, de travailler le mieux possible et de faire en sorte que chaque club traverse cette crise du mieux possible. »

Dans la soirée, le ministère des Sports a apporté quelques précisions aux déclarations du Premier ministre en déclarant qu'il n'y aurait pas de compétition "même à huis clos" durant le mois de juillet mais que durant les mois d'août et de septembre, quelques-unes pourront se dérouler "avec très peu de monde". 

Les entraînements dès le mois de mai ? 

" A partir du 11 mai, il ne sera pas possible de pratiquer des sports collectifs, ni sports de contact" Edouard Philippe

Pourtant, des entraînements par groupes de trois ou quatre pourraient être envisagés, ainsi que des entraînements collectifs complets une semaine avant la reprise de la compétition.

je ne trouve pas cela sérieux

Le directeur sportif de l'OGC Nice, Julien Fournier s'était déjà exprimé, chez nos confrères du "Monde", avant l'annonce du Premier ministre. Selon lui, cela fait courir des risques importants de blessure :  sans matchs amicaux, avec une sorte de présaison un peu tronquée, il est fort à parier qu’on ait beaucoup, beaucoup de blessés dans tous les clubs. Enchaîner tous les trois jours des matchs, après une interruption aussi longue est aussi anxiogène sur le plan psychologique, puis enchaîner par une nouvelle saison de championnat [en mai], voire par l’Euro pour les internationaux, je ne trouve pas cela sérieux ».

L'OGC Nice en Ligue Europa ? 

La saison est arrêtée. Mais quel sera le classement de cette saison 2019/2020 ?  Pour l'instant il existe trois possibilités. Soit le classement est celui de la fin de la 27e journée (journée entièrement jouée), soit celui de la 28ème journée (la dernière dans le temps), soit celui qui est issu d'un calcul prenant en compte un quotient de points par match. Dans les deux cas, le podium serait occupé par le PSG, Marseille et Rennes.
En revanche, les 4e, 5e, et 6e places, celles qui mènent à la Ligue Europa, pourraient revenir dans le Premier cas à Lille, Lyon et Montpellier mais si le calcul du quotient est retenu alors Nice pourrait jouer la compétition européenne avec Lille et Reims.

Le Conseil d’Administration de la Ligue Professionelle de Football se réunira le 30 avril pour étudier les conséquences sportives et économiques des mesures annoncées par le Premier ministre. Ce Bureau sera suivi d’un Conseil d’Administration qui devra décider formellement de l’arrêt de la saison 2019/2020 et convoquer ensuite une Assemblée Générale de la LFP.


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
football sport coronavirus/covid-19 santé société ligue 1 ogc nice as monaco