On vous explique ce qu'est la "Grande Fabrique de l'image" et le bénéfice pour la région Paca

La ministre de la Culture, Rima Abdul Malak, a révélé, ce vendredi 19 mai, les 68 lauréats de l'appel à projets "Grande Fabrique de l'image". 350 millions d'euros vont être fléchés pour soutenir la production et la formation cinéma, notamment. La région Paca va en profiter !

Le 7e art se décline encore un peu plus en région Paca après l'annonce de la ministre de la Culture ce vendredi 19 mai.

Rima Abdul Malak a profité de l'aura du Festival de Cannes pour adresser une longue liste de cadeaux aux acteurs du cinéma en région Paca. Ce sont 9 dossiers qui ont été retenus par l'appel à projets "Grande Fabrique de l'image", doté d'une enveloppe totale de 350 millions pour 68 lauréats. 

Cette déclinaison du plan "France 2030" vise à faire de la France "un leader des tournages, de la production de films, séries et jeux vidéo, de la post-production, les effets spéciaux notamment et de la formation aux métiers du cinéma et de l'audiovisuel", a expliqué la ministre.

9 lauréats en Paca

En région Paca, 3 projets de studios ont été sélectionnés (à Martigues, Marseille et Nice), portés par Provence Studios et les Studios de la Victorine.

Sur le plan de la formation, 6 projets de formation ont été retenus. À Marseille, Avignon et Nice, portés par les Ateliers de l’image et du son, l’Université d’Aix-Marseille, Kourtrajmé, la Plateforme Formation, l’Ecole des nouvelles images, et Isart Digital.

Pour le président de la région Paca, Renaud Muselier, ces investissements doivent permettre, "sur la base d’1 € investi par l’Etat sur notre territoire, cela équivaut à 8 € de retombées économiques."

Une enveloppe qui vient s'ajouter aussi aux mises de fond apportées sur le plan local pour le président Muselier.  

C’est un évènement majeur pour la structuration et le développement de cette filière sur le territoire : en y ajoutant les 22,5 millions d’€ engagés par l’Etat dans le Marseille en grand, sur des projets où la Région est chef de file (Cité régionale et méditerranéenne du cinéma), en y ajoutant le Plan Cinéma mené par le Département de Vaucluse, nous allons investir collectivement 100 millions d’€ pour la filière audiovisuelle en région Sud !

Renaud Muselier, président de la région Paca

Une sélection officielle...

Une équipe composée notamment de Bruno Bonnell, cofondateur d'Infogrames, ancien député de la majorité présidentielle et désormais secrétaire général pour l'investissement, en charge de "France 2030", mais aussi le réalisateur de Bac Nord, Cédric Jimenez, président des comités indépendants de sélection. Ceux-ci ont passé en revue 175 dossiers de candidature pour en retenir 68.

Au niveau national, les projets retenus portent les structures ou les thématiques suivantes :

  • studios de tournage (11)
  • animation (12)
  • jeu vidéo (6)
  • effets spéciaux et post-production (5)
  • organismes de formation (34)

Ces investissements doivent permettre d'effectuer "un saut industriel qui double la surface de plateaux de tournage pour atteindre 153.000 m²" explique le site du ministère de la Culture.

Le plan de "Grande Fabrique de l'image" doit aussi quasi-quadrupler "la surface de backlots (décors extérieurs permanents) pour atteindre 187.000 m²". Soit des décors extérieurs permanents.

De quoi placer la France en tête de l'Europe continentale pour ce type d'infrastructures, "si la totalité des projets vont à leur terme" tempère toutefois le ministère de Rima Abdul Malak.

... mais pas encore de prix attribué

"Comment faire pour que la France reste une terre de cinéma et de création ? C'est l'ambition de ce soutien exceptionnel ayant pour but d'adapter, moderniser et faire grandir notre appareil de production", a expliqué la ministre. Pas de réponse chiffrée par projet n'a pour le moment été donnée. Le montant attribué à chaque lauréat, qui sera "précisé dans les mois qui viennent" a fait savoir la membre du gouvernement.

Ces aides vont servir des projets en région parisienne et en province, mais aussi aux Antilles et à la Réunion. Un projet d'extension de 12 hectares des ex-studios de la SFP à Bry-sur-Marne est par exemple prévu en région parisienne, ou une aide aux studios de la Victorine à Nice.

En région, Provence Studio à Martigues (Bouches-du-Rhône), va également être soutenu "pour doubler la superficie des studios et l'acquisition de foncier dans le 15e arrondissement de Marseille pour y créer des studios et un pôle formation", a expliqué son fondateur Olivier Marchetti.

"Nous voulons accélérer la formation et passer de 5.000 actuellement à 10.000 personnes formées chaque année", a également insisté la ministre qui en appelle à des formations "plus inclusives en allant chercher des jeunes de la diversité pour renouveler nos talents". Pas de doute, le cinéma français a eu trouvé son ticket d'or ce vendredi.

L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité