Festival de Cannes. Un seul film tourné sur la Côte d’Azur présenté cette année mais un marché en pleine explosion

Publié le
Écrit par Camille Nowak

Les décors de carte postale de la Côte d’Azur n’ont pas vraiment attiré les réalisateurs de la 75ème édition du Festival de Cannes. Seul le film "Mascarade" de Nicolas Bedos a été tourné dans la région, dans les studios de la Victorine de Nice notamment. Malgré tout, les tournages sont de plus en plus nombreux.

264 tournages sur la Côte d’Azur en 2019… 510 en 2020… et pourtant cette année un seul film tourné sur la Côte d’Azur est présenté au Festival de Cannes projeté en Sélection officielle Hors-compétition : le film "Mascarade", de Nicolas Bedos. "La Côte d’Azur sera très bien représentée, ce sera une belle carte postale, surtout avec un réalisateur comme Nicolas Bedos", explique Camille Feret, responsable de la Commission du Film des Alpes-Maritimes. 

3 films tournés sur la Côte d'Azur 

L’an dernier trois films présentés en compétition officielle avaient été tourné localement dont "Benedetta" de Paul Verhoeven (Au Thoronet dans le Var) et "Les Intranquilles" de Joachim Lafosse.

Alors comment expliquer ce palmarès si faible cette année, la Côte d’Azur est-elle boudée par les réalisateurs ?

C’est comme le vin, il y a des bons millésimes, cette année on n’a pas de film tournés dans le Var, mais ça ne veut pas dire qu’il n’y pas eu de bons films tournés et que la production n'est pas dense.

Michel Brussol, directeur de la commission du film du Var

Cette année, c’est donc le film de Nicolas Bedos "Mascarade" qui emprunte les décors idylliques de Nice. Une comédie policière qu’il viendra présenter le 27 mai prochain.

Il s'agit de son 3e film sélectionné à Cannes avec au casting Pierre Niney, Isabelle Adjani, Charles Berling ou encore Emmanuelle Devos. 

Le film raconte l’histoire d’Adrien, un séduisant danseur à la carrière brisée par un accident de moto qui dilapide sa jeunesse dans l’oisiveté de la Côte d’Azur, entretenu par Martha, une ancienne gloire du cinéma. Sa vie bascule lorsqu’il rencontre Margot, fascinante créature qui vit d’arnaques et de manipulations amoureuses. Ensemble, ils vont fantasmer une vie meilleure et mettre en place un stratagème diabolique, une mascarade sentimentale.

"Quand un film tourné chez nous est présenté au Festival de Cannes, c’est évidemment un vrai plus et une belle visibilité. On fait énormément de communication autour", détaille Michel Brussol.  

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Pierre Niney (@pierreniney)

La Côte d'Azur, une terre de cinéma

Immortalisée des milliers de fois, la Côte d'Azur reste l'un des décors privilégiés par les réalisateurs. Cannes, ville du cinéma, apparaît dans de nombreux films tels que "Femme Fatale", "Transporteur" ou encore "De Rouille et d'Os". 

"Une grande partie de notre travail c'est justement de continuer à attirer les réalisateurs. Pour y parvenir, on promeut le territoire sur les salons et les festivals sous forme d’éductour, nous avons une opération pour inviter des directeurs d'écriture. Nous les invitons à venir pendant deux jours sur la Côte d’Azur, en les inspirant avec des histoires qui se sont déroulées ici, leur montrant des décors qui ont une histoire. L’idée c’est de créer un imaginaire pour qu’ils écrivent leurs propres histoires et qu’ils les tournent ici", confie Camille Feret.

 

Et ça marche, "Tous les grands réalisateurs sont venus, dans le Var on a quand même eu Woody Allen en 2013 pour son film Magic in the Moonlight", ajoute Michel Brussol .

Woody Allen, Georges Lautner ou encore Alfred Hitchcock, les plus grands noms du cinéma ont tourné à Cannes. 

Il faut dire que la Côte d'Azur ne manque pas de décors, idyllique pour des tournages de films : la rade de Villefranche-sur-Mer, Nice, Cannes ou encore Saint-Tropez. 

Les studios de la Victorine, un haut lieu de tournage  

Mais elle possède également d'autres atouts, comme des studios reconnus mondialement. Ceux de la Victorine de Nice, créés en 1919 qui concentrent 10 plateaux sur un total de 6 000m2. "Le site est considéré comme l'un des 20 équipements structurants de tournage en France", détaille Camille Feret. 

Pour ces tournages, la Commission du Film Alpes-Maritimes Côte d’Azur met également à disposition :

  • 616 techniciens,
  • 184 artistes,
  • 328 figurants,
  • 80 prestataires de services (regroupant la location de matériel, machinerie, éclairage, cantine, loges, sécurité, dressage, voiture de production et de jeux, costumes…),
  • 40 sociétés de production et post-production (exécutives, déléguées, corporate…). 

Michel Brussol nous confie, "on a de très belles choses qui vont se tourner dans les prochains mois et puis récemment on a tout de même accueilli une partie du tournage du biopic sur Brigitte Bardot qui a été tournée à Saint-Tropez."

Sous la forme d’une mini-série, ce biopic réalisé par Danièle et Christopher Thompson retrace la vie de Brigitte Bardot de ses 15 ans à la naissance de son fils en 1960.

Plus de 100 demandes de tournages reçues depuis janvier dernier

Depuis janvier, la Commission a reçu plus d'une centaine de demandes de tournages. Trois tournages d'envergure ont déjà démarré : 

  • OUIJA : une série réalisée par Thomas Bourguignon pour France TV. 
  • Cannes Confidential : une série réalisée en anglais par Camille Delamarre pour TF1 ainsi que sur des plateformes internationales. 
  • Tikoun : une série réalisée par Xavier Giannoli pour Canal+. 

Il y a une croissance exceptionnelle de tournages de séries. Pour nous c'est plus intéressant que les longs métrages. Pour un long métrage on est entre 21 et 45 jours de tournage, alors que sur des séries les tournages peuvent durer plusieurs mois.

Camille Feret, responsable de la Commission du Film des Alpes-Maritimes

Avec plus de 60 millions d'euros de retombées économiques en 2021 - uniquement pour les tournages de films -, le cinéma est l'un des secteurs qui un secteur d'activité majeur de la Côte d'Azur.

Un florilège de films emblématiques tournés sur la Côte d'Azur

  • "Et Dieu créa la femme" : Brigitte Bardot, figure emblématique de la Côte d’Azur, apparaît dans ce film tourné en partie à Saint-Tropez. 
  • "Baie des anges" : le film met en scène Jeanne Moreau sur la légendaire Baie des Anges de Nice. Des scènes ont également été tournées à Monaco et Cannes.
  • "Le gendarme de Saint-Tropez" : sans aucun doute une des plus grandes comédies française qui a fait la renommée de Saint-Tropez. 
  • "La nuit américaine" : le film est entièrement tourné dans les Studios de la Victorine à Nice. 
  • "Le Grand Bleu" : grand classique de Luc Besson, où l’action se déroule en partie à l’Aéroport de Nice Côte d’Azur. Jean Reno incarne là un de ses plus grands rôles, sans aucune doublure pour la plongée, comme le reste des acteurs. 
  • "La cité de la peur" : l'histoire se déroule pendant le Festival de Cannes dans les années 90.  Le film offre la satire la plus cinglante jamais réalisée du Festival de Cannes.
  • "Brice de Nice" : Jean Dujardin pour se baigner dans les eaux turquoises de la Réserve, à côté du Port de Nice, et ressembler au stéréotype du “surfeur winner”. Brice, un anti-héros attachant, marque la Côte d’Azur de son tee-shirt jaune poussin.