Plus de 500 personnes rassemblées à Nice contre le confinement

Les manifestants ont défilé samedi après-midi à Nice contre la loi "sécurité globale" et contre la gestion du confinement par le gouvernement.

Les manifestants contre la loi "sécurité globale" place Garibaldi.
Les manifestants contre la loi "sécurité globale" place Garibaldi. © Olivier Chartier-Delègue
"Rassemblement pour nos Libertés Fondamentales et pour nos Droits", c'est l'appel lancé par l'un des nombreux groupes azuréens crées sur les réseaux sociaux avant la manifestation de ce samedi. Selon notre équipe sur place, plus de 500 personnes ont répondu à cet appel.
Cette proposition de loi "sécurité globale" contient des mesures sécuritaires portées par la majorité. Certaines, comme l'encadrement de la diffusion de l'image des policiers et des gendarmes, sont fustigées par les défenseurs des libertés publiques.

Une foule et plusieurs combats

Les slogans lancés par la foule, les panneaux et les inscriptions sur les banderoles concernent pour la manifestation niçoise de nombreux sujets :
"Bas les masques". De nombreux manifestants ont crié leur opposition au port du masque obligatoire.
"Bas les masques". De nombreux manifestants ont crié leur opposition au port du masque obligatoire. © Olivier Chartier-Delègue
Les manifestants parlent de maltraitance des enfants en ce qui concerne le port du masque obligatoire dans les établissements scolaires pour les moins de 11 ans. 
"Laissez respirer nos enfants" demande ce manifestant opposé au port du masque obligatoire pour les moins de 11 ans.
"Laissez respirer nos enfants" demande ce manifestant opposé au port du masque obligatoire pour les moins de 11 ans. © Olivier Chartier-Delègue

L'article 24

 L'article 24 dans le texte de loi prévoit que sera "punie" la diffusion d’images de forces de l’ordre, "dans le but manifeste qu’il soit porté atteinte à son intégrité physique ou psychique".
"Nous n’accréditerons pas nos journalistes pour couvrir les manifestations " : Après cet appel signé par de nombreux représentants des rédactions de médias français parmi lesquels France Télévisions et plusieurs jours de polémique, "Sans préjudice du droit d’informer." a été ajouté dans une version modifiée de ce texte adopté vendredi par l'Assemblée nationale. 
A Nice, des étudiants en école de journalisme ont manifesté contre l'adoption de ce texte. Ils considèrent qu'il porte toujours atteinte au droit d'informer. 
Des étudiants en journalisme ont aussi manifesté contre un article de la loi qui restreint la liberté d'informer.
Des étudiants en journalisme ont aussi manifesté contre un article de la loi qui restreint la liberté d'informer. © Olivier Chartier-Delègue
Le cortège s'était donné rendez-vous place Garibaldi vers 14 heures, il s'est déplacé en direction de la place Masséna. Certains manifestants ont même ressorti pour l'occasion leurs gilets jaunes, symbole du mouvement de contestation.
Port du masque, gestion du confinement, vaccin contre la Covid-19... le message d'opposition à la loi "sécurité globale" semble avoir été dilué au milieu autres sujet de contestation ce samedi à Nice.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
social économie gilets jaunes société manifestation police sécurité