Témoignage. "Je pense qu’on a beaucoup de similarités": la chanteuse brésilienne Jussanam incarne Josephine Baker

Publié le Écrit par Véronique Lupo et Anne Le Hars

Alors que ce 21 février, Manouchian et ses frères d'armes étrangers entrent au Panthéon. Coup de projecteur sur Jussanam. Cette chanteuse brésilienne faite revivre sur scène une autre personne panthéonisée : Josephine Baker.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Aux résistants étrangers, la France reconnaissante : le poète apatride Missak Manouchian et 23 de ses compagnons d'armes entrent ce mercredi au Panthéon, 80 ans après leur mort, hommage ultime pour ces combattants de l'ombre longtemps oubliés.

Avant eux, la star du music-hall Josephine Baker y avait été accueillie en 2021.

La chanteuse brésilienne Jussanam, née à Rio de Janeiro, voue un véritable culte à cette chanteuse. C’est certainement pour cela qu’elle avait été invitée par la Présidence de la République et par les enfants adoptifs de Josephine Baker à venir assister à l’entrée au Panthéon de son idole.

Un souvenir précieux sur lequel elle est revenue dans le journal de France 3 Côte d’Azur.

Ses enfants ont une grande reconnaissance pour mon travail, cela m’a toujours émue. Etre présente au Panthéon, c’est une chose que je ne peux même pas décrire. C’était la plus grande émotion de ma vie, après la naissance de ma fille.

Jussanam Silva Chanteuse

Beaucoup de points en commun entre ces deux femmes

Si elles n’ont évidemment pas eu le même succès ni la même notoriété, ces deux chanteuses ont été obligées d’affronter des difficultés. Pour Joséphine Baker, ce fut quand elle s’était retrouvée seule et sans logement. Elle avait perdu son château en Dordogne. Un édifice que lequel les vacanciers avaient jeté leur dévolu.

La Princesse Grace Kelly lui permit alors de s’installer à Roquebrune-Cap-Martin. 

Regardez le reportage de TV Monaco.

Pour Jussanam Silva l’histoire commence à Rio de Janeiro. Déjà fan de la chanteuse, elle tente à plusieurs reprises de monter « le spectacle qu’elle méritait ».

"J’ai joué Josephine Baker au théâtre Ipanema, c’était en 2002. Ce n’est pas un spectacle qui parlait de sa vie, mais plutôt sur le Casino da Urca, c'était une époque très belle à Rio."

Dans ce pays d'Amérique du Sud, "Josephine Baker est venue y chanter plusieurs fois, les gens ont encore la mémoire au Brésil de cette artiste. Quand j’ai déménagé en France, j’avais déjà écrit mon spectacle, qui avait beaucoup de moyens au Brésil. Je l’ai joué ici, de manière plus simple, mais avec beaucoup d’amour et des musiciens très talentueux."

J'ai commencé à faire des recherches sur sa vie, et j’en suis tombée amoureuse, elle est toujours dans mon cœur.

Jussanam Silva

C’est à partir de ce moment-là que j’ai commencé à faire des recherches sur la vie de Josephine Baker.

Jussanam Silva, chanteuse

À défaut d’avoir trouvé quelques soutiens financiers, elle se contente alors d’un petit spectacle « mais avec beaucoup d’amour ».

La première de son spectacle Jussanam est Josephine Baker avait eu lieu à Cannes il y a 6 ans. Déjà dans le public, l'un des enfants adoptifs de Josephine Baker était venu applaudit la chanteuse Brésilienne. Interrogé par France 3 Côte d’Azur,il déclarait « grâce aux spectacles de Jussanam, j’ai l’impression que cela ne fait pas si longtemps que ma mère a disparu ». Le plus beau des hommages pour Jussanam Silva.

Cerise sur le gâteau, elle a interprété "J'ai deux amours" que le plateau de France 3 Côte d'Azur, comme un avant-goût de ses futurs spectacles.

Rendez-vous ce samedi 24 février pour une incursion dans la vie de Josephine Baker à travers l’une de ses plus grandes admiratrices, Jussanam.

► 10 (petites) choses que vous ne savez (peut-être) pas sur Joséphine Baker

Le spectacle Eternelles aura lieu à la salle Ecard à Nice à 20h30 ce 24 février.

Un peu de nostalgie, de la samba et surtout beaucoup d’amour pour un nouvel hommage rendu à celle qui nous quittait en 1975 et qui repose au cimetière de Monaco.

Qu’avez-vous pensé de ce témoignage ?
Cela pourrait vous intéresser :