La chanteuse Jussanam Silva était à la panthéonisation de Joséphine Baker, elle raconte cette cérémonie inédite et l'amour de son idole

Publié le Mis à jour le
Écrit par Gregory Bustori
L'artiste qui réside sur la Côte d'Azur a toujours eu Joséphine Baker pour idole, qu'elle a incarné sur scène.
L'artiste qui réside sur la Côte d'Azur a toujours eu Joséphine Baker pour idole, qu'elle a incarné sur scène. © Document amateur

Jussanam Silva a été invitée par la Présidence de la République à venir assister à l'entrée au Panthéon de Joséphine Baker, ce mardi 30 novembre.

L'artiste d'origine brésilienne ressemble à son idole. Elle a chanté son répertoire, côtoie certains de ses enfants, et était présente cette semaine pour l'entrée de la sixième femme au Panthéon. Avec émotion, elle revient sur cette journée du mardi 30 novembre dans le temple de la République.

"Pour moi c'était une expérience inoubliable et aussi magnifique. C'était une cérémonie parfaite, à la hauteur de ce que Joséphine Baker méritait. Je suis très heureuse, ravie, et aussi parce que j’étais avec ses enfants, que je remercie. Ce sont eux qui ont mis mon nom sur la liste des invités. C’est grâce à eux que j'ai eu l’invitation de la Présidence de la République. Je suis encore émue.” explique l'artiste qui ressemble à s'y méprendre à la star du music-hall.

Cette journée à Paris, Jussanam n'est pas prête de l'oublier. Elle a été l'occasion de découvrir le faste de la République qui a su honorer l'ancienne résistante et officier de l'armée de l'air, décorée de son vivant pour actes de bravoure.

La "tribu arc-en-ciel"

Jussanam a, grâce à son interprétation de Joséphine Baker, pu rencontrer ses enfants. Dont certains sont devenus des proches. "Luis et Jeannot Bouillon, qui habitent à Menton et à Monaco, sont venus plusieurs fois regarder mon concert, dont le dernier à Roquebrune-Cap-Martin" explique cette Azuréenne d'adoption. 

Jussanam en dit plus sur cette relation nouée au fil des années avec les descendants de Baker : "Nous sommes devenus amis. J’ai eu aussi l’opportunité de rencontrer Brian Baker quand il est venu à Cannes pour l’inauguration de la jetée Joséphine Baker. Nous avons mangé ensemble, à la maison, avec son épouse. C’était un contact très amical, même familial je dirais."

Coup de foudre artistique

Jussanam rayonne sur scène lorsqu'elle chante Joséphine. Elle a saupoudré son spectacle d'une tonalité brésilienne, qu'elle ne peut, quoiqu'il arrive, enlever de sa voix. 

Cette "rencontre" artistique, Jussanam l'a vécue au Brésil : "J’ai joué Joséphine Baker au théâtre Ipanema, c’était en 2002. Ce n’est pas un spectacle qui parlait de sa vie, mais plutôt sur le Casino da Urca, c'était une époque très belle à Rio."

Dans ce pays d'Amérique du Sud, "Joséphine Baker est venue y chanter plusieurs fois, les gens ont encore la mémoire au Brésil de cette artiste. Quand j’ai déménagé en France, j’avais déjà écrit mon spectacle, qui avait beaucoup de moyens au Brésil. Je l’ai joué ici, de manière plus simple, mais avec beaucoup d’amour et des musiciens très talentueux."

J'ai commencé à faire des recherches sur sa vie, et j’en suis tombée amoureuse, elle est toujours dans mon cœur.

Jussanam Silva

La chanteuse continue de se produire sur scène avec ce spectacle. Elle a voulu, en novembre, organiser un concert à Paris pour récolter des fonds qu'elle souhaitait intégralement reverser à des associations oeuvrant pour les enfants, mais elle n'a pu trouver un théâtre capable d'accueillir son tour de chant. Comme Joséphine l'aurait fait : "elle aimait beaucoup les enfants, et les gens en général, c'était avant tout une femme pleine d'amour".

Joséphine Baker, toujours inhumée à Monaco

Quand la star du music-hall divorce, au début des années 1960, elle se retrouve rapidement endettée et peine à trouver les ressources financières pour éduquer ses 12 enfants adoptifs. Elle doit quitter le Château des Milandes, acheté en 1936.

Grace de Monaco, amie et compatriote de Joséphine Baker, lui offre une propriété à Roquebrune-Cap-Martin et l'invite régulièrement sur le Rocher. Pour la Franco-Américaine, c'est une nouvelle vie qui commence. Après son décès, elle est inhumée en Principauté, où elle repose toujours.

Son entrée au Panthéon, symbolique, ne l'aura pas définitivement éloignée des terres azuréennes. Quoi de plus naturel pour la reine du music-hall que de résider, pour l'éternité, sur un sol princier.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.