La Tunisienne Sonya Yahyaoui participe à son premier championnat du monde d'apnée

Sonia Yahyaoui est la seule apnéiste tunisienne à participer aux championnats du monde d'apnée Aida à Villefranche-sur-Mer / © FTV / POC
Sonia Yahyaoui est la seule apnéiste tunisienne à participer aux championnats du monde d'apnée Aida à Villefranche-sur-Mer / © FTV / POC

Parmi les 140 apnéistes qui participent aux championnats du monde AIDA 2019, Sonya Yahyaoui est la seule athlète à représenter la Tunisie. Rencontre avec cette sportive de 34 ans qui a découvert l'apnée en 2018.

Par Pierre-Olivier Casabianca

Première fois à Villefranche-sur-Mer, première compétition officielle. La Tunisienne, Sonia Yahyaoui réalise un rêve. Ses récentes performances lui ont permis d'être selectionnée pour participer aux championnats du monde d'apnée AIDA 2019.

Originaire de la ville côtière de Nabeul, en Tunisie, Sonia Yahyaoui a toujours été attirée par la mer. Une passion qui lui permet de découvrir l'apnée. C'était en 2018, au Mexique, là où elle vit depuis 2011.

Pour elle, c'est une révélation. Elle découvre un monde qu'elle ne soupçonne pas. "J'adore la connexion entre mon corps et la mer. Plonger devient une sorte de méditation", nous confie-t-elle d'une voix timide. 


Pour cette athlète, l'apnée est plus qu'un sport, c'est une philosophie de vie. Les descentes vers les abysses lui permettent de mieux se connaître. "C'est un peu comme une psychanalyse", dit t-elle en rigolant avant d'ajouter : "lorsque je plonge je me connecte avec moi-même. En me mettant un peu en danger j'arrive à me connecter avec les personnes restées en surface". 
 
Sonya pratique les trois disciplines principales de l'apnée : immersion libre, poids constant sans palme et poids constant avec palmes. Dans cette dernière catégorie elle a atteint à l'entraînement les -40 mètres : "A cette profondeur on sent que l'on est un être humain et que l'on est capable de faire des choses merveilleuses. J'ai aussi la sensation qu'il y a quelque chose de plus grand que moi. Je me sens tellement petite et tellement puissante en même temps. C'est comme dans une méditation" explique Sonia Yahyaoui.

Prochaine étape : Sonia Yahyaoui va passer son diplôme d'instructrice pour Aida afin de pouvoir ouvrir un centre d'apnée en Tunisie et faire découvrir sa passion au plus grand nombre.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Expédition au large de l'Amazone

Les + Lus