Cet article date de plus de 4 ans

Vendée globe: Sébastien Josse 3ème au large de l'Afrique du Sud

Le Niçois d'origine a mis seulement 18 jours 12 heures et 42 minutes pour écrire le premier chapitre du parcours du tour du monde, dévalant l'Atlantique avec un gain de 4 jours 11 heures et 4 minutes sur la performance d'Armel le Cléac'h il y a quatre ans ! 
L'océan indien a mauvaise réputation. Les marins qui l'ont expérimenté s'accordent à dire qu'il peut se montrer plus rude et sauvage que l'immense Pacifique.
L'océan indien a mauvaise réputation. Les marins qui l'ont expérimenté s'accordent à dire qu'il peut se montrer plus rude et sauvage que l'immense Pacifique. © Yann Riou / Gitan S.A.
Le skipper du Gitana Team est le troisième solitaire de cette édition à pulvériser le temps de référence de 2012 qui s'élevait à 22 jours 23 heures et 46 mn. Leader depuis bientôt douze jours et déjà nouveau détenteur de la portion Sables d'Olonne-équateur, Alex Thomson (Hugo Boss) a lui franchi le cap après 17 jours, 22 heures et 58 minutes de course, soit une avance de 5 jours et 48 minutes. Ce fut ensuite au tour d'Armel le Cléac'h (Banque Populaire VIII) d'améliorer, hier peu avant minuit, sa propre performance, avec un temps de 18 jours 3 heures et 30 minutes.

Pas épargné


Sébastien Josse n'a pas été épargné en heurtant mardi, dans la nuit, quelque chose qui a brutalement relevé le safran tribord. Cette rencontre a occasionné un problème sur le système de relevage lui-même. Sébastien Josse a dû batailler plus de quatre heures sur le pont pour remettre le gouvernail à sa place, en position basse. Et lorsqu'il a pu reprendre sa route, Gitana 16 avait perdu une soixantaine de milles. C'est donc après un Atlantique sous haute tension que l'aventure va s'intensifier pour les premiers solitaires qui foulent désormais les mers du Sud.

Passage à la longitude du cap de Bonne-Espérance (Afrique du Sud)


1. Alex Thomson : 17j 22h 58'
2. Armel le Cléac'h : 18j 03h 30' à 04h 32' du leader
3. Sébastien Josse : 18j 12h 42' à 13h 44' du leader
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
vendée globe sport voile