• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Les victimes de l'attentat de Nice peuvent se voir restituer les biens collectés sur la Promenade des Anglais

Sur la chaussée de la promenade des Anglais en juillet 2016. / © Valery HACHE / AFP
Sur la chaussée de la promenade des Anglais en juillet 2016. / © Valery HACHE / AFP

La maire de Nice a adressé aux associations d'aide aux victimes de l'attentat du 14 juillet 2016, un courrier. Il y est précisé comment elles peuvent procéder afin de pouvoir récupérer les biens collectés sur les lieux du drame ce soir là.

Par @annelehars

Alors que dans quelques jours, la ville de Nice va rendre hommage aux 86 victimes de l'attentat survenu sur la Promenade des Anglais le 14 juillet 2016, une proposition est faite aux familles depuis quelques semaines.

Il est en effet possible, en suivant une démarche précise et strict, de se voir restituer les biens collectés sur la chaussée à Nice le soir du drame. C'est en effet, le ville qui avait été requise pour prodéder à la collecte des ces effets après l'attentat. La mairie nous a précisé que ces objets sont conservés dans un lieu sécurisé et gardé secret.

Au terme de multiples échanges, la ville a enfin obtenu du Procureur de la République de Paris, et de la Déléguée interministérielle à l’aide aux victimes, l’autorisation de restituer ces effets à leurs légitimes propriétaires.


C’est l’épilogue d’un moment douloureux pour de nombreuses familles. La Ville accompagnera, comme elle le fait depuis 2016, les familles avec bienveillance et compréhension selon Christian Estrosi, maire de Nice.



Dans ce message de l'association "Promenade des Anges", il est bien précisé que ne sont concernés les objets non placés sous main de justice. (...) Depuis l'attentat, des victimes et des familles de victimes ont émis le souhait de récupérer certains de ces biens.

Des vérifications seront bien évidemment faites par des agents municipaux. Anne Murris de l'association "Mémorial des Anges", nous a souligné que certaines familles ont exprimé assez tôt après la tragique soirée, le souhait de pouvoir se voir restituer les biens. "C'est très très douloureux comme démarche. Personnellement, j'ai préféré me faire confirmer que ce qui pouvait avoir été à ma fille Camille ne serait jamais détruit."

Selon Anne Murris, des familles peuvent grâce à l'aide apportée par l’Espace d’information et d’accompagnement (EIA) des victimes animé par l’association Montjoye à Nice être aidé. "Des personnes peuvent être accompagné lors de la restitution. Parfois, certaines préfèrent simplement disposer d'une photo plutôt que de l'objet lui-même."
 

Vers un mémorial ?

Son association est mobilisée depuis janvier 2017, pour l'édification à Nice, d’un lieu de mémoire pour toutes les victimes du terrorisme en France et française hors sol français et de lutte contre la radicalisation et le terrorisme. "Nous l’appelions jusqu’à présent “Mémorial-Musée”."

Pour l'heure, un mémorial "provisoire" est installé dans les jardins de la Villa Massena. 

La maison des victimes est située rue Gubernatis à Nice :
Joindre la Maison pour l’Accueil des Victimes (MAV).

L'hommage du 14 juillet prochain :

Dimanche 14 juillet 2019
9h : accueil des victimes et familles à la Villa Masséna
9h30 : Cérémonie de la Ville de Nice en hommage aux victimes de l'attentat du 14 juillet
21h : Concert de l'Orchestre philharmonique de Nice (terminant sur une interprétation de "les Feux d'artifice" de Calogéro)
22h34 : Illumination des 86 faisceaux en mémoire des victimes.

A lire aussi

Sur le même sujet

Leonardo Jardim, entraîneur de l'AS Monaco, lors de la conférence de presse du 7 août 2019

Les + Lus