VIDEO. JO 2024 : ils ont 120 jours pour faire la Grande randonnée vers Paris

En cette année olympique, la Fédération française de randonnée propose de réaliser la "Grande randonnée vers Paris". Un événement national inédit qui rassemble sept itinéraires convergeant vers la capitale, soit 558 étapes un peu partout en France, et notamment dans les Alpes-Maritimes.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Chaussures bien lacées, bâtons de randonnée en mains... Il ne reste à ce groupe de marcheurs plus que quelques kilomètres pour atteindre Vence (Alpes-Maritimes).

Ensemble, ils sont partis le matin de Gattières et ont emprunté le GR 653 A. Une marche de six heures sur des routes goudronnées.

"C’est une randonnée libre", explique Pierre Guiguet, ambassadeur de la "Grande Randonnée vers Paris". "On a une heure de rendez-vous. Tout le monde marche à son rythme."

Sept départs, mais une seule arrivée

Le seul impératif : ne pas sortir de l’itinéraire de la Grande randonnée vers Paris. Une course avec sept points de départs en France et une seule arrivée : la capitale.

On participe a une initiative qui est intéressante. Tous les clubs sont sollicités pour faire un petit bout de parcours de leur région vers Paris.

Marie Claude Christidis, membre du club "Marche et découverte" à La Colle-sur-Loup

"On ne va pas jusqu'à Paris parce qu'il faut du temps. Et, quand on est retraité, on est très occupé !", rigole Marie-Claude Christidis, une marcheuse.

"Randonner, c'est un sport !"

120 jours pour rallier Paris : c’est la Fédération française de randonnée qui a lancé ce défi à ses licenciés et à tous les marcheurs de France. Objectif : que la discipline, qui n’est pas un sport de compétition, ne soit pas totalement oubliée en cette année olympique.

"Il fallait qu’on ait une petite reconnaissance quand même, car on est des sportifs. Marcher, c'est un sport !", assure Joëlle Féraud, référente de la "Grande Randonnée vers Paris".

Au total, cette randonnée traversera, en sept jours, 95 kilomètres dans les Alpes-Maritimes. Partie samedi dernier de Nice, la joyeuse bande doit encore passer par Roquefort-les-Pins, Mouans-Sartoux, Mandelieu la Napoule et Théoule-sur-Mer avant de transmettre, vendredi, le relais aux marcheurs varois.