Pluies hivernales : le département des Alpes-Maritimes échappe à la vigilance sécheresse

Après les épisodes de pluies à répétition qui ont traversé la région depuis le début de l'année, la préfecture des Alpes-Maritimes décide de ne pas activer la vigilance sécheresse. L'an dernier, en avril, le département était déjà au stade de l'alerte.

Elles ont, certes, causé certains dégâts à Nice, Antibes, Biot ou Coaraze.

Les fortes pluies qui sont tombées depuis le 1ᵉʳ janvier 2024 sont-elles de nature à mettre fin aux deux années de sécheresse exceptionnelle que nous venons de connaître ? S'il est trop tôt pour répondre à cette question, ces précipitations sont en tout cas suffisantes pour que la préfecture des Alpes-Maritimes écarte le passage en "vigilance" du département.

Sur le premier trimestre 2024, Météo France relève un cumul pluviométrique d'environ 1 070 millimètres, pour une normale de 740 millimètres. En trois mois, la quantité d'eau tombée sur le département est supérieure au cumul de toute l'année 2023.

Selon le bulletin hydrologique établi par la DREAL PACA, le mois de mars 2024 est le mois de mars le plus pluvieux depuis, au moins,1959.

La préfecture des Alpes-Maritimes met également en avant les éléments suivants :

  • des niveaux des cours d’eau et nappes superficielles supérieurs à ceux des deux dernières années : pour exemple, les niveaux de la nappe alluviale du Loup et de la nappe du Var au niveau du pont Napoléon III sont supérieurs de 50 cm par rapport à la côte de 2023 à la même période.
  • un indice d’humidité des sols également supérieur à la moyenne depuis le mois de
    février 2024.
  • sur le haut-pays, les cumuls de neige devraient permettre une recharge conséquente
    des cours d’eau durant la période printanière.

Le passage à la « vigilance », premier niveau du plan d’action sécheresse avant l’alerte, l’alerte renforcée et la crise, n’est donc pas à l’ordre du jour, alors qu’en 2023, la totalité du département avait été placé en alerte dès le 10 mars 2023.

Préfecture des Alpes-Maritimes

Communiqué du 12 avril 2024

Dans le département voisin du Var, la préfecture a en revanche décidé dès le 21 février de placer 153 communes en "vigilance sécheresse". Pas de restrictions, mais des recommandations pour économiser la ressource en eau. Dans ce département, toutes les communes ne sont pas égales face à la ressource. Une équipe de France 3 a tourné ce reportage à Camps-la-Source :

S'il n'y a pas de "vigilance" dans les Alpes-Maritimes, la préfecture met tout-de-même en garde contre les risques liés à "une température largement supérieure à la normale sur les derniers mois – paramètre déterminant pour maintenir des niveaux d’eau suffisants et limiter les phénomènes d’évaporation et d’évapotranspiration."

Tout n'est donc pas gagné pour un été sans sécheresse.