• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Procès Pastor: Janowski, un patron “formidable“ mais un gendre ”pitoyable”

Wojciech Janowski, commanditaire présumé de l'assassinat d'Hélène Pastor. / © Remi Kerfridin
Wojciech Janowski, commanditaire présumé de l'assassinat d'Hélène Pastor. / © Remi Kerfridin

Wojciech Janowski, gendre de la milliardaire monégasque Hélène Pastor dont il est accusé d'avoir commandité le meurtre, a été dépeint ce lundi devant les assises des Bouches-du-Rhône comme un patron "formidable" mais un homme "complexé" par riche belle-famille.
 

Par Catherine Lioult

Retour sur le 11e jour du procès de l'affaire Pastor, ce procès qui se tient devant la cour d'assises des Bouches-du-Rhône. 10 accusés comparaissent depuis la mi-septembre après l'assassinat le 21 mai 2014 à Nice d'Hélène Pastor.
Wojciech Janowski, gendre de la milliardaire monégasque, dont il est accusé d'avoir commandité le meurtre, était un  mais un homme "complexé" par sa belle-famille si l'on en croit Laurent Pastor, cousin de l'héritière assassiné.
 

Un patron formidable


Assistante de l'accusé pendant 3 ans, Katarzyna Martin confirme elle aussi ce "complexe" de Wojciech Janowski, ex-consul honoraire de Pologne à Monaco: "Il disait que la famille Pastor ne le supportait pas, que sa belle-mère était très dure".  Katarzyna Martin, qui recevait parfois les "confidences" de son patron et compatriote, M. Janowski, qui a vécu 28 ans avec Sylvia Ratowski sans être marié avec elle, a affirmé qu'il souffrait aussi "d'un sentiment d'injustice envers Gildo (le fils d'Hélène Pastor) à qui Mme Pastor donnait beaucoup d'argent".
 

Un homme énigmatique 


Décrit depuis le début de la procédure comme un "mythomane" qui s'inventait des diplômes, un "incompétent" qui menait ses sociétés à la ruine, M. Janowski était pourtant pour son assistante "quelqu'un de formidable comme patron". Ces  louanges sont  réitérées par Vincenzo Sances, embauché par le couple notamment comme skipper et chauffeur. "M. Janowski m'a toujours traité comme quelqu'un de la famille", a expliqué cet Italien, qui se remémore des bons souvenirs avec l'accusé, des sorties en mer ou des parties de backgammon. 


    

A lire aussi

Sur le même sujet

Européennes : gilet jaune

Les + Lus