La qualité des eaux de baignade s’est améliorée sur le littoral azuréen

Les résultats des analyses de l’eau de mer réalisées par le ministère de la Santé tout l’été sont globalement satisfaisants dans les Alpes-Maritimes cette saison.

La baignade interdite, cet été sur une plage de Saint-Laurent-du-Var (Archive)
La baignade interdite, cet été sur une plage de Saint-Laurent-du-Var (Archive) © Djamel Mouaki / France 3 Côte d'Azur
La carte du littoral Azuréen passe au bleu et vert, deux couleurs synonymes de qualité de l’eau bonne à excellente sur le plan sanitaire. Les analyses réalisées du 1er juin au 30 septembre, et compilées par le ministère de la Santé sur le site baignades.sante.gouv.fr, confirment que la qualité des eaux de baignade s’améliore sur l’ensemble des plages des Alpes-Maritimes.

A Nice par exemple, la majorité des plages affiche un résultat "excellent". Seules trois plages n’obtiennent qu’un label "bon", et une seule – Coco Beach, située à la sortie du port – est classée insuffisante.

A Cannes, seize plages sur dix-huit ont été classées "excellentes". La plage du "Nouveau palais", à l’extrême ouest de la Croisette, qui affichait depuis 2015 une qualité de l’eau insuffisante, est cette saison "moyenne" à "bonne" selon les périodes. La mairie s’en félicite et souligne les moyens mis en œuvre pour obtenir ces résultats :
 

Les émissaires d’évacuation des eaux de pluie sont modernisés, les nettoyages des vallons renforcés avec 20,2 tonnes de macro-déchets enlevés à ce jour en 2018 contre 9 tonnes en 2015, l’entretien de 74 000 avaloirs en 2018 contre 41 000 en 2015, et la campagne de communication "Ici commence la mer", initiée en mars 2016.


A Antibes ça s’améliore à la Gravette


La plage de la Gravette affichait une qualité d’eau de baignade insuffisante en 2017 mais les résultats des analyses sont meilleurs cette année, avec une qualité jugée moyenne à bonne selon les semaines. A Cagnes-sur-Mer aussi, la qualité de l’eau de baignade au niveau de la plage Le grand Large s’améliore… même si elle reste encore « moyenne » d’après les analyses réalisées cet été.

A Saint-Laurent-du-Var, la plage Lansberg affiche aussi des résultats moyens à bons. A Saint-Jean-Cap-Ferrat, la plage de Passable souffre toujours d’une qualité d’eau de baignade jugée insuffisante, en raison d’un prélèvement réalisé en mai 2018 et qui a révélé une concentration trop élevée de bactéries Escherichia Coli.

A Beaulieu-sur-Mer enfin, la plage de la Baie des Fourmis est également mal classée mais progresse avec des analyses moyennes à bonnes durant la saison 2018.


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
santé société loisirs sorties et loisirs
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter