Recycler les eaux usées après traitement, une solution face à la pénurie

durée de la vidéo : 00h03mn57s
Innovation : après traitement, les eaux usées sont réutilisées à Antibes et Cannes ©Véronique Varin, Denis Pardanaud, Julien Vinciguerra et Anne-Laure Mathuriau @FranceTélévisions

Alors que l'eau se fait de plus en plus rare, les collectivités locales recherchent des solutions. L'une d'entre elles est la réutilisation des eaux usées après traitement. Les villes de Cannes et Antibes ont déjà commencé l'expérimentation sous la surveillance très pointilleuse des services de l'État comme l'ARS, l'agence régionale de la santé.

Face aux épisodes de sécheresse de plus en plus fréquents, la préservation des ressources en eau est l'un des défis environnementaux actuels les plus importants. Pourtant, l’eau usée traitée qui sort des stations d'épuration continue d'être rejetée dans l’environnement sans même être revalorisée. De plus, le recyclage des eaux usées permettrait de réduire les prélèvements des eaux souterraines et des autres masses d'eau naturelles.

Une fois traitées, les eaux usées peuvent être destinées à différents usages : l’irrigation des espaces verts ou des cultures, la lutte contre les incendies, le lavage des voiries ou encore la recharge des nappes phréatiques.

Dans certains pays à travers le monde, elles sont même redistribuées aux populations pour la consommation. Mais les barrières psychologiques persistent. En France, le principe de précaution prédomine et les collectivités qui souhaitent se lancer, doivent faire face à des contraintes très lourdes. Aujourd'hui, seul 1% des eaux usées traitées sont réutilisées, contre 18% en Espagne, et 8% en Italie. Israêl fait figure d'excellent élève avec près de 90% de recyclage. 

Signe de l'intérêt général, l’utilisation des eaux usées traitées a désormais un nom : la REUT. Les initiatives afin d'aider les collectivités locales à la mettre en place se multiplient.

Sur le site du ministère de la transition écologique et de la cohésion des territoires, on peut lire : "La priorité du gouvernement est de développer la REUT sur le littoral, là où cette ressource d’eau douce est rejetée à la mer et ne participe pas à l’alimentation des cours d’eau (soutien à l’étiage)." Un partenariat a été noué en avril dernier entre l’Etat, et les territoires littoraux afin de proposer un dispositif de soutien aux études de faisabilité avec une enveloppe annuelle de 2 millions d’euros.

Afin de développer cette stratégie, le 30 août dernier par décret, le gouvernement a décidé de simplifier les procédures pour la réutilisation des eaux usées traitées (REUT) : simplification de l'instruction des dossiers, suppression de la limitation des projets ou augmentation du volume des eaux réutilisables.

L'actualité "Environnement" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Environnement" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité