Tempête Alex dans la vallée de la Roya : Xavier Pelletier, préfet délégué à la reconstruction des vallées, fait le point

Publié le Mis à jour le
Écrit par Denise Delahaye .

Les 2 et 3 octobre 2020, la tempête Alex dévastait une partie du département des Alpes-Maritimes, et plus particulièrement ses vallées. La réfection des infrastructures est toujours en cours. La route de la Roya avait été une des plus touchées par près de 200 impacts.

Sur la route qui remonte la vallée de la Roya, l'asphalte est impeccable, mais les stigmates de la tempête Alex sont toujours présents de part et d'autre de la voie. Des cicatrices béantes tout au long de l'artère où le flux des véhicules a repris presque normalement. 

Face au désastre, l'Etat a dû assumer ses responsabilités, notamment en matière d'infrastructures. À l'occasion de cette date anniversaire, le président de la République a tenu à le rappeler.

Peu après la catastrophe, Xavier Pelletier avait été nommé préfet délégué à la reconstruction des vallées. Aujourd'hui, il en connaît les moindres recoins.

On ne reconstruira pas contre l’eau mais avec l’eau 

Xavier Pelletier, préfet délégué à la reconstruction des vallées

C'était la principale leçon à tirer de cette catastrophe météorologique. Celui que l'on appelle le préfet "tempête" précise : "L’objectif est de faire en sorte que, si un épisode météorologique venait à se reproduire, l’on puisse protéger les habitants". "Quand on remet en place des infrastructures, on fait en sorte, du fait de leur conception, d’avoir des ouvrages qui résisteront à l’assaut éventuel de nouvelles crues torrentielles." Pour cela, "il faut que les fluides hydrauliques puissent s’écouler, il faut faire sauter les verrous hydrauliques".

On fait en sorte de redonner des largeurs de fonctionnement aux rivières, des zones d’expansion pour que la rivière puisse dépenser son énergie

Xavier Pelletier

Dans cet objectif, deux immenses ponts marqueront bientôt le paysage de la vallée de la Roya pour les décennies, voire les siècles à venir.

Des ponts plus hauts et plus longs

Au lendemain de la tempête, la route entre le littoral et Tende était totalement coupée à plus de soixante endroits. Sur le terrain, ce sont les équipes du conseil départemental des Alpes-Maritimes qui sont en charge de la réfection des infrastructures routières.

Entre Breil-sur-Roya et Fontan, la route provisoire descend encore dans le lit du fleuve, et la circulation y est alternée. Dans le courant du mois d'octobre, les deux immenses ouvrages d'art seront positionnés.

Les nouveaux ponts d'Ambo et du Caïros n'auront aucun appui dans le lit du fleuve, ils seront situés entre 2 et 4 mètres plus haut que les anciens ponts. Ils mesureront respectivement 75 et 55 mètres, soit environ le double de leur ancienne longueur.

Le coût total de l'opération (fabrication et mise en place de ponts ainsi que la voirie) s'élève à 10,5 millions d'euros.

On s'est dit : si ça revient, ce que l'on n'espère pas, il faut que ça passe.

Sandra Giordan, contrôleur travaux du Département 06

Le bout du tunnel... en 2023

La vitalité économique de la vallée de la Roya dépend grandement de sa liaison avec l'Italie. Avant le passage de la tempête, le trafic y était très important grâce au tunnel de Tende. Mais, aujourd'hui, si l'accès y est néanmoins possible, les conditions demeurent difficiles en empruntant une ancienne route militaire afin de gravir le col et de le redescendre ensuite du côté piémontais après 46 lacets ; cet accès est réservé aux habitants de la vallée uniquement.

Les travaux du nouveau tube, sous maîtrise d'ouvrage italienne, devraient aboutir à l'ouverture du nouveau tunnel en 2023. Sa chaussée aura une largeur de 6.50 mètres, il possédera également une large voie de marche, une voie d’émergence et un quai. Ci-dessous, le projet d'ouverture du côté français. Mais, à terme, il sera légèrement diffèrent en raison des modifications nécessaires après les dégâts subis.

Le nouveau tracé devrait permettre aux véhicules de passer à partir d'octobre 2023. L'ancien ouvrage, en cours de restauration, sera à nouveau ouvert au public en 2025.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité