Vallée de la Roya : Casterino, encore en partie coupé du monde s'inquiète de ne pas avoir de touristes cet été

Publié le
Écrit par Laurent Meney .

Alors que la saison estivale approche, le hameau de Casterino dans les Alpes-Maritimes devra une nouvelle fois fonctionner au ralenti cet été. Un accès plus facile, par la route, doit être proposé d’ici quelques jours mais pas sûr que les touristes reviennent.

Karine Rigaut, une habitante de Casterino résume la situation.

"Tout ce qu’on nous a donné est positif, on ne veut pas toujours critiquer mais voilà on est un peu déçu".

Actuellement il n’existe qu’un moyen d’accès routier vers le village, celle dite des 46 lacets, depuis le tunnel de Tende que le département de la Côte d’Azur s’efforce de rendre davantage viable.

Dans un peu plus d’un mois une passerelle piétonne permettra un accès depuis le Lac des Mesches.

Reste que le sentiment est partagé à Casterino, "comment imaginer qu’une famille avec des enfants et des valises pourraient décider de venir en vacances à Casterino ?" explique Karine.

"C’est déjà compliqué pour nous, les habitants, au quotidien. La passerelle, on trouve qu’elle arrive tard !"

Car bien sûr en ligne de mire, la saison estivale qui se profile. Peu de groupes de tour opérateurs ont réservé et de particuliers non plus. Casterino risque bien d’être boudé vu que les conditions d’accès sont disons peu commodes.

Autre inquiétude concernant l’accès par la route, faudra-t-il des laissez-passer, ou y aura-t-il des horaires de passages ?

Le département de la Côte d’Azur dit que rien n’est encore tout à fait trancher mais Guillaume Chauvin, le responsable mission reconstruction de la Roya précise qu’il y aura forcément des restrictions.

Peu de travaux

A Casterino le sentiment qui prévaut est double : pas très optimiste ni pour l’été ni même pour l’hiver. Selon les habitants que nous avons interrogés, peu de travaux ont été réalisés pour accueillir les vacanciers au niveau des pistes de ski.

Ce qui risque de compromettre là aussi les espoirs de faire venir la clientèle de fin d’année. Ce qui peut représenter de 15 à 20% du chiffre d’affaires annuel en terme de retombées touristiques.

Et pourtant le département n’a pas démérité pour désenclaver Casterino. Ainsi précise-t-on du côté du département que la piste des 46 lacets est l’objet de toutes les attentions.

1,3 million investis

Au total c’est 1,3 million d’euros qui ont été investis pour sécuriser le confort et la sécurité de la piste. Une piste déjà ouverte mais pour laquelle un 4X4 était vivement recommandé. L’idée c’est que là tout un chacun puisse y monter avec une voiture de ville.

"A l’instant T", explique Guillaume Chauvin, "sur les quelque 7,5 kilomètres du parcours, un tiers est bitumé, le reste non. Nos efforts consistent à revêtir le restant avec un ciment qu’il faut ensuite laisser sécher une semaine".

. Un travail de longue haleine on s’en doute. En rythme de croisière la route ne devrait pas être accessible durant la nuit mais cela n’a pas encore été tranché.

Quant à l’accès piéton, il est confirmé qu’une passerelle de 10 mètres sera hélitreuillée pour une ouverture prévue le 15 juin prochain.

Ce qui permettra un accès vers Casterino depuis le Lac des Mesches.

Dans le village on sait déjà qu’au moins un hôtel, le Chamois d’or n’ouvrira pas ses portes cet été, d’autres feront le pari de rouvrir en juin sans trop savoir si la fréquentation sera au rendez-vous.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité