VIDÉO. Les stations de ski font le bilan de l'hiver dernier avant la saison : découvrez les dates d'ouverture 2023

durée de la vidéo : 00h01mn43s
Alors que le réchauffement climatique n'est plus un sujet futuriste, les Domaines Skiables de France, tiennent leur congrès à Toulon durant deux jours. Pour eux un défi : plancher sur l’adaptation des métiers au monde de demain. ©FTV

La fréquentation des domaines skiables a connu, en 2022/2023, un recul de fréquentation de 5 % par rapport à la saison passée. La chambre professionnelle des opérateurs des stations de ski vient de tenir son congrès annuel à Toulon et a révélé son bilan définitif de l'hiver 2022/2023.

Le syndicat des domaines skiables de France a tenu durant deux jours son congrès annuel à Toulon dans le Var. Département qui en son temps a connu une station de ski ! 

Alors que les stations se préparent déjà pour l'hiver prochain, le syndicat communique le bilan global, pour la saison d’hiver 2022/2023.

Premier constat : la fréquentation des domaines skiables a très bien résisté au global avec un recul de seulement 5% par rapport à la saison passée.

Parmi les explications : un calendrier scolaire peu favorable et un contexte social et économique difficile. Mais la principale raison affichée est le manque de neige qui a marqué les Alpes notamment du sud au cours du dernier exercice.

Il faut noter que le bilan de l’hiver apparait comme très contrasté entre les stations d’altitude qui ont pu tirer leur épingle du jeu, quand celles de basse altitude ont subi une baisse de fréquentation plus importante en raison des aléas d’enneigement. 

Les Domaines skiables de France dans son bilan.

Deuxième constat : une météo a été particulièrement difficile au démarrage de la saison de ski, avec par la suite un déficit de précipitations, qui ont entraîné un manque d’enneigement sur certains massifs. Le déficit d’enneigement à la fin du mois de février avait atteint un record quasi-absolu sur tous les massifs à l’exception des Alpes du Sud selon Météo France.

Avec 51 millions de journées de ski, la France se classe cette année encore au 2ᵉ au niveau mondial devant l’Autriche, l’Italie et la Suisse, et derrière les États-Unis n°1 mondial, précisent les professionnels du secteur sur la base des chiffres de la National Ski Aeras Association NSAA. 

Les dates des ouvertures de cet hiver 2023 / 2024

Selon les informations communiquées par les stations au 10 octobre.

Contexte économique et énergétique difficile

Si la fréquentation résiste bien au niveau national et que les recettes billetteries restent stables pour s’établir à 1,6 milliards d’euros TTC, les charges (énergie, salaires, investissements) ont augmenté de façon spectaculaire.

Dans certains domaines skiables, les factures d’électricité ont été multipliées par 5 voire 10 notamment pour tous ceux qui n’ont pas pu renégocier leurs contrats avant l’automne 2022. Mais le travail sur la sobriété électrique a aussi porté ses fruits et, conformément aux engagements pris par la profession à l’automne dernier, les consommations d’électricité ont été globalement réduites.

En décembre 2022, les salaires de la convention collective ont été ré-évalués (+7% au NR 200).

 Selon les professionnels du secteur du ski, "cette augmentation très forte des charges sans progression du chiffre d’affaires produit un effet de ciseau sur les comptes d’exploitation des sociétés de remontées mécaniques."

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité