Cet article date de plus de 3 ans

Bouches-du-Rhône : Une journée avec le Groupe d'Investigation Cynophile

Un GIC, Groupe d'Investigation Cynophile, est une unité uniquement axée sur les recherches à l'aide de chiens. La Gendarmerie en compte 37 en France dont 5 dans notre région : Orange (84), Gilette (06), Cuers (83), Dignes-les-bains (04) et Salon-de-Provence (13).

Un des malinois du Groupe d'Investigation Cynophile
Un des malinois du Groupe d'Investigation Cynophile
Ils facilitent la recherche de personnes disparues, la recherche d'armes à feu, la détection de stupéfiants ou de produits inflammables à l'origine d'incendie.

Depuis 75 ans, l'armée utilise des chiens pour appuyer le travail des enquêteurs. Le GIC, le Groupe d'Investigation Cynophile des Bouches-du-Rhône, basé à Salon-de- Provence, intervient dans toute la région.

Le GIC nous a ouvert ses portes et nous a permis d'assister à l'entraînement de ces malinois, des "super toutous" très performants.

Gendarmes et chiens forment une équipe soudée, alors quel est leur quotidien ?  C'est le dossier de la rédaction

Reportage Mélanie Frey, Malik karouche, Michael Sanson
durée de la vidéo: 04 min 02
Dossier : le Groupe d'Investigation Cynophile des Bouches-du-Rhône

Bilan du GIC pour l'année 2016 :

Le Groupe d'Investigation Cynophile des Bouches-du-Rhône a effectué 223 missions de recherches de matières pour 286 découvertes : 9,763 Kg de cannabis, 9,174 kg de cocaïne, 11 Grs d'héroïne, 130 495 euros, 31 armes, 7 849 cartouches.

Le GIC  a été engagé sur 39 recherches de personnes pour 11 résultats positifs

Dans la recherche de produits accélérateurs d'incendie, le bilan est de 21 mise en oeuvre pour 5 résultats positifs

Le GIC a permis l'interpellation de 49 personnes, essentiellement dans le cadre de contrôles routiers
 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
dossier vos rendez-vous