5 km de piste, 100 000 passagers... Trois chiffres un peu fous sur la base aérienne d'Istres, futur "Roissy militaire"

La base 125 d'Istres a inauguré, jeudi 16 mai, son premier terminal. Cette base militaire, qui détient déjà la piste la plus longue d'Europe accroit ses ambitions. On vous explique pourquoi elle est qualifiée de futur "Roissy militaire"

Un bal de décollages d'avions qui n'ont rien à voir avec des départs en vacances. Ceux-là partent avec des équipages de l'armée de l'Air. C'est par exemple de là que partent plusieurs convois en direction de la Nouvelle-Calédonie. Le territoire est en proie à des affrontements et émeutes. Un avion rempli de forces de l’ordre, ou encore de produits sanguins ont pu décollé cette semaine. 

Jeudi 16 mai, Renaud Muselier, président de la région Provence-Alpes-Côte-D'Azur est venu inaugurer le premier terminal militaire de France, un "hub des armées".

Voici trois chiffres à connaître sur l'expansion de la base 124 d'Istres, qui ambitionne de devenir un "Roissy militaire".

5 kilomètres, la plus longue piste d'Europe 

Avec sa piste longue de 5 kilomètres, la base 125 d'Istres détient la plus longue d'Europe. "2 500 hectares de terrain, 5 000 personnes accueillies quotidiennement" détaille ainsi le journal La Marseillaise sur son site internet.

Des avions décollent et atterrissent avec un objectif : envoyer et ramener tous les militaires quelle que soit leur armée et leurs équipements vers et depuis les opérations menées à l'étranger. Ce sont les opérations extérieures (OPEX). "9 000 tonnes de marchandises" transitent également quotidiennement depuis la base. 

L'inauguration du premier terminal militaire Français lui donne alors une toute autre envergure. Avant cela, les hommes partaient principalement des aéroports parisiens détaille la colonelle Anne-Laure Michel. "Avec cet aéroport militaire, on s’affranchit des grèves des contrôleurs, des problèmes météorologiques et on est très réactifs" poursuit-elle dans les colonnes de nos confrères.

100 000 passagers par an à l'avenir

Dans un post publié sur le réseau social X, Renaud Muselier affiche une ambition chiffrée pour la base d'Istres, "100 000 passagers par an pour les départs et retours d’OPEX". En 2019,l'aéroport de Roissy-Charles-de-Gaulle a quant à lui vu passer 76,2 millions de passagers. Principalement pour des déplacements personnels et professionnels. 

La base regroupe une soixantaine d'entités, à la fois militaires, étatiques et industrielles. Plusieurs escadrons de ravitaillement, de soutien technique et de transport stratégiques y sont logés. 

Ce terminal fraîchement inauguré "permettra de répondre à l’augmentation des flux de passagers et de fret en lien avec l’accueil de l’avion MRTT A330-200 Phénix" explique le site internet de la ville d'Istres. Deux Airbus 330 pourront embarquer et décoller en même temps, sur cette surface de près d’1 hectare.

500 millions d'euros d'investissement

Le projet fait partie intégrante de la loi de programmation militaire, l'enveloppe qui lui est dédiée se chiffre à 500 millions d'euros et entraîne "une profonde mutation et rénovation de la Base aérienne". L'aéroport, tout juste inauguré, devrait être pleinement effectif à l'été 2024. 

"Dans un contexte particulier de recrudescence des menaces", Sébastien Lecornu, ministre des Armées, s'est également rendu sur place. Un nouveau bâtiment pour les militaires en transit verra le jour en 2025.

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité