Agriculture connectée : un drive fermier à Venelles dans les Bouches-du-Rhône

Ouverture du premier drive fermier près de Troyes en 2014. Via Internet, les agriculteurs locaux espèrent attirer un nouveau type de clients vers les produits du terroir. / © photo Est Eclair/Jêrome Bruley
Ouverture du premier drive fermier près de Troyes en 2014. Via Internet, les agriculteurs locaux espèrent attirer un nouveau type de clients vers les produits du terroir. / © photo Est Eclair/Jêrome Bruley

Le premier « drive fermier » des Bouches-du-Rhône voit le jour en Pays d'Aix. Il permet désormais aux consommateurs de faire leur marché paysan sur internet et de retirer leurs paniers de produits frais une fois par semaine. Les producteurs veulent ainsi élargir leur champ de commercialisation.

Par Laure Bolmont

Ce jeudi, pour la première fois à Venelles, sur le lieu dit des Quatre Tours (cave coopérative de la commune), s'organise le premier «drive fermier» des Bouches-du-Rhône. A l'instar des grandes surfaces, des producteurs locaux proposent ici un service dédié aux consommateurs pressés et connectés. Ils pourront désormais choisir et commander en ligne leurs produits fermiers et venir retirer leur panier tous les jeudis entre 15H30 et 18H30.  En bio, ou en conventionnel, une quinzaine d'agriculteurs du département vendent en ligne leur production : viande, légumes, oeufs, mais aussi miel, de l'huile d'olive ou safran, voire bière et cosmétiques. lls s'engagent à distribuer une gamme complète de produits locaux et du terroir à prix juste, à respecter les saisons ainsi que les modes de production et de transformation requis par le réseau Bienvenue à la ferme. Leur charte exige de développer les circuits courts et la vente directe de produits fermiers.
Thomas Brochier, apiculteur à Lambesc depuis 10 ans, fait partie des "Paysans connectés" à l'origine du drive
Thomas Brochier, apiculteur à Lambesc depuis 10 ans, fait partie des "Paysans connectés" à l'origine du drive

Paysans connectés


Les producteurs participant  au drive fermier se sont regroupés au sein d’un collectif baptisé  Les Paysans Connectés . Né d’un partenariat entre la Chambre d’agriculture des Bouches-du-Rhône et le territoire du Pays d’Aix, ce projet a été initié il y a deux ans. Selon Nathalie Roux, de la division Valorisation de la chambre d'agriculture, "l'idée est de donner un coup de pouce financier aux agriculteurs pour qu'ils élargissent leurs modes de commercialisation, et puissent aller vers une consommation en ligne, très en vogue. Aujourd'hui, ils sont accompagnés par nos services, mais à terme ils gèreront seuls le drive, le site et seront présents sur les réseaux sociaux"


Un nouveau marché

Laurence Olivier, productrice de Safran à Garadanne veut être proche de ses plantes comme de ses clients. / © safranducativel@fr
Laurence Olivier, productrice de Safran à Garadanne veut être proche de ses plantes comme de ses clients. / © safranducativel@fr

Laurence Olivier est productrice de safran à Gardanne. Elle a voulu faire partie de cette aventure du drive, car pour elle il est important de répondre à une clientèle qui ne fait plus son marché ."Aujourd'hui, les consommateurs veulent revenir à des produits sains, de saison, cultivés localement, mais ils n'ont plus le temps d'aller sur les marchés, des jours précis, dans des horaires de travail. Il faut aller vers eux. Le drive permet aussi de garder un contact avec eux, les producteurs seront présents le jour de la livraison". 
2 drives fermiers sont déjà implantés dans la région, dans les Hautes-Alpes, à Gap et Le Bersac, faisant de Venelles le premier point de retrait des Bouches-du-Rhône. Il en existe, au total, 45 en France.

Sur le même sujet

Expédition au large de l'Amazone

Les + Lus