14 juillet : l'Ecole des officiers sapeurs-pompiers d'Aix-en-Provence à l'honneur à Paris

Après quinze jours de répétition au siège de l'école à Aix-en-Provence, les apprentis-officiers de l'ENSOSP ont finalisé leur entraînement place de la Concorde à Paris. Les restrictions liées au Covid-19 empêchent le défilé sur les Champs-Elysées. 49 élèves participent à la cérémonie.

La promotion Charles-de-Gaulle de l'ENOSP, école nationale des officiers sapeurs-pompiers d'Aix-en-Provence, se prépare à la cérémonie nationale du 14 juillet place de la Concorde à Paris
La promotion Charles-de-Gaulle de l'ENOSP, école nationale des officiers sapeurs-pompiers d'Aix-en-Provence, se prépare à la cérémonie nationale du 14 juillet place de la Concorde à Paris © Roger Gasc/FTV

Je me sens comme un sportif qui va jouer une finale. Un peu sur les dents mais avec l'envie que ça se passe bien afin de représenter l’école et notre profession.

Le lieutenant Thomas Lebon est l'un des 49 participants de l'Ecole Nationale Supérieure des Officiers Sapeurs-Pompiers sélectionnés pour participer à la cérémonie du 14 juillet à Paris.

Un honneur et une fierté d'autant plus grands que "toutes les écoles ne participent pas au 14 juillet", rappelle le directeur de l'ENSOSP.

Cette année un peu particulière, il n'y aura pas de défilé sur les Champs-Elysées, mais une cérémonie place de la Concorde.
"Elle doit durer deux heures. Il y aura moins de spectateurs que les autres années mais sûrement beaucoup de téléspectateurs", prévoit Hervé Enard.

Un entraînement très sérieux

Après quinze jours de travail à Aix-en-Provence, les répétitions s'achèvent directement place de la Concorde durant trois matinées.

C’est un exercice qui n’est pas simple. De toute façon, si on ne défile pas bien, le commandant à Paris indique que cela ne passe pas. C'est très carré, au pas cadencé et avec des distanciations qui changent un peu les repères

précise le lieutenant Thomas Lebon.

Les emblèmes de l'école 

Très honorée d'avoir été sélectionnée porte-drapeau de l'école ce 14 juillet, Pauline Morant prend son rôle à coeur : "Ce drapeau porte des valeurs : le courage, le dévouement. J'ai vraiment hâte d'y être".

"Il faut beaucoup de concentration car tout doit être parfait, afin de faire rayonner cette école qui le mérite", indique la capitaine qui fêtera ses 26 ans au lendemain de la cérémonie.
 
Capitaine Pauline Morant, porte-drapeau de l'ENOSP ce 14 juillet
Capitaine Pauline Morant, porte-drapeau de l'ENOSP ce 14 juillet © Roger Gasc - FTV

Les participants à la cérémonie porteront eux aussi des symboles :

Le casque traditionnel des sapeurs-pompiers. Il n’est plus en service de nos jours mais les français le reconnaissent, il est très beau

explique le directeur de l'ENSOSP.

"S'agissant d'une école nationale, les officiers vont porter le sabre, symbole de commandement : nous formons des officiers à diriger les opérations sur le terrain", précise Hervé Enard.

Le directeur se montre très fier de cette présence lors de la cérémonie :
"Au même titre que les gendarmes, les policiers, les militaires, mais aussi les douanes, nous faisons partie de ces corporations qui participent à ce moment fort de notre République, que nous fêtons".

Une formation unique en France basée dans les Bouches-du-Rhône


L’Ecole nationale supérieure des officiers de sapeurs-pompiers (ENSOSP) forme 6.000 officiers chaque année. 
Son siège est basé à Aix-en-Provence depuis 2010, ainsi qu'un site à Vitrolles. Un autre lieu dédié à la gestion de crise devrait être mis en place à Gardanne.

L'ENSOSP est en charge de la formation des officiers de sapeurs-pompiers de France, professionnels et volontaires, ainsi que du service de santé (infirmiers, médecins, pharmaciens), des officiers de sapeurs-pompiers volontaires vétérinaires, et des experts psychologues.


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
paca 14 juillet pompiers