Air Cocaïne: les responsables de la compagnie aérienne remis en liberté

Les responsables de la compagnie aérienne impliqués dans l'affaire Air Cocaïne ont été remis en liberté, jeudi, dans l'attente de l'examen de leur pourvoi par la Cour de cassation.

Un peu plus de trois mois après l'acquittement des deux pilotes par la cour d'assises d'appel des Bouches-du-Rhône, Pierre-Marc Dreyfus, 56 ans, et Fabrice Alcaud, 48 ans, ont été remis en liberté, jeudi, dans l'attente de l'examen de leur pourvoi par la Cour de cassation.

Le 8 juillet dernier, cette même cour avait confirmé leurs peines à six ans de prison et une amende douanière de deux millions d'euros, les déclarant coupables "d'importation de stupéfiants en bande organisée".   

En mars 2013, 26 valises contenant 700 kilos de cocaïne avaient été saisies sur l'aéroport dominicain de Punta Cana à bord d'un Falcon de leur société, la SN-THS, une compagnie d'aviation privée lyonnaise. 

Pierre-Marc Dreyfus et Fabrice Alcaud ont toujours contesté avoir eu connaissance de transports de cocaïne depuis les Caraïbes et l'Amérique latine à bord de leurs appareils loués par des intermédiaires en lien avec des trafiquants.

Placés sous contrôle judiciaire

Les deux hommes ont été placés sous contrôle judiciaire avec une interdiction de quitter le territoire et une obligation de pointage régulier. 

Pierre-Marc Dreyfus travaille dans le haras familial près d'Aix-en-Provence. Fabrice Alcaud bénéficie d'un contrat dans une conciergerie de luxe et conserve son habilitation pour former les douaniers en anglais aéronautique.

Les deux hommes ont déjà purgé quinze mois de détention. Aucune date n'est fixée pour l'examen de leur pourvoi devant la Cour de cassation.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice société drogue faits divers