Aix-en-Provence : un sous-vêtement connecté pour surveiller les malades cardiaques

L'intelligence artificielle, la technologie connectée au service de la santé sont devenues une réalité. Les médecins et les scientifiques ont mis au point un sous-vêtement capable de détecter des anomalies cardiaques avant que le patient ressente les premiers signes

Ce sous-vêtement est connecté en permanence à une plateforme de surveillance
Ce sous-vêtement est connecté en permanence à une plateforme de surveillance © France 3 Provence-Alpes
Prévenir la mort subite, un arrêt cardiaque inexpliqué, celui qui touche aussi les jeunes actifs, en apparence en bonne santé. Les cardiologues en ont rêvé... Et si c'était possible.

L'A.I. *Santé aujourd'hui nous permet de vous prévenir d'une maladie dont vous n'avez pas encore conscience, dont vous n'avez pas encore présenté les premiers signes. Nous pouvons détecter très en amont une pathologie cardiaque avant que le patient ressente les premiers signes

explique Jean-Michel Tarlet, cardiologue Cardionexion@health.
* A.I. = Intelligence artificielle

Un sous-vêtement connecté en chirurgie cardiaque

Au bloc opératoire de la clinique Axium, à Aix-en-Provence, un patient subit une angioplastie coronaire, avec mise en place d'un stent, pour réparer le rétrécissement de l'artère et restaurer le débit sanguin. Un geste de chirurgie cardiaque pratiqué ici quotidiennement. Mais l'innovation est ailleurs, en effet, ce patient rentrera chez lui le jour-même, quelques heures seulement après l'opération, grâce à un objet connecté.

On est arrivé de nos jours à un degré d'innovation et de progrès thérapeutique qui permet de réaliser des angioplasties en ambulatoire

confie Marc Silvestri, cardiologue interventionnel GCS Axium Rambot.
Au lieu de rester 48 heures de plus en clinique, le patient quitte l'établissement avec un sous-vêtement intelligent. Il recèle deux capteurs placés sur le torse.

Ces capteurs vont transmettre des informations cardiaques par bluetooth à un smartphone connecté par internet à une plateforme de surveillance

explique au patient l'infirmière spécialisée.

Le fait de savoir que derrière il y a un cardiologue qui surveille ma fréquence cardiaque, c'est rassurant. S'il y a un problème il m'appelle, si j'ai un souci, je peux joindre quelqu'un

confie Fabrice Duval, le patient.
Plateforme de surveillance de centaines de malades à travers le monde
Plateforme de surveillance de centaines de malades à travers le monde © France 3 Provence-Alpes

Une plateforme de surveillance

Sur cette plateforme de surveillance, des infirmières spécialisées veillent sur l'électrocardiogramme de Fabrice, cinq autres données de santé sont également collectées, comme la température et la respiration.
Des centaines de patients à travers le monde sont surveillés en même temps. L'algorithme traite les données rendues anonymes pour déclencher l'alerte, transmises au cardiologue. Si besoin, l'ordinateur est capable de géo localiser le patient et de déclencher les secours.

Trois niveaux d'alerte

En fonction des données collectées par l'ordinateur, trois niveaux d'alerte peuvent être déclenchés.

Alerte niveau 1 : lorsqu'une anomalie sans urgence est détectée, il est demandé au patient de se rapprocher de son cardiologue habituel qui aura connaissance des données de l'ordinateur.

Alerte niveau 2 : lorsqu'une anomalie significative est détectée, il est demandé au patient de se rapprocher rapidement de son médecin et au besoin, être transporté en ambulance.

Alerte niveau 3 : lorsqu'il y a une urgence, l'ordinateur géo localise le patient et déclenche les secours. Le patient est conduit à la clinique ou dans une structure hospitalière proche.

L'intérêt du sous-vêtement connecté, c'est bien sûr de faire des économies, mais aussi et avant tout, de sauver des vies.

Reportage : Valérie Chénine et Frédéric Renard

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
santé société innovation sorties et loisirs
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter