Cour d'assises d'Aix-en-Provence : le meurtrier a roulé 50 fois sur sa victime

Premier jour du procès d'Abdelmalek LAIB devant la cour d'assises d'Aix-en-Provence / © France 3 Provence-Alpes
Premier jour du procès d'Abdelmalek LAIB devant la cour d'assises d'Aix-en-Provence / © France 3 Provence-Alpes

Cet après-midi, le procès du meurtre de Nacim Benhamida s'est ouvert devant la cour d'assises d'Aix-en-Provence. Un meurtre sordide, filmé par une caméra de surveillance. Des images montrent que le conducteur d'un véhicule a roulé 50 fois sur sa victime.

Par Ludovic Moreau

Un procès sordide, effroyable, s'annonce au Palais Monclar à Aix-en-Provence pendant deux jours et demi. Dans la salle de la cour d'assises, devant Abdelmalek Laib, le meurtrier présumé, le président  décrit les faits.
L'affaire remonte à la soirée du 11 janvier 2014. Ce soir-là, Nacim et Abdelmalek, domiciliés à Istres tous les deux, se rendent à Marseille pour passer la soirée. Dans la nuit, les deux hommes se retrouvent à bord d'une voiture, garée devant le supermarché "Monoprix", avenue du Prado. Ils sont vraisemblablement ivres. Après une dispute, Nacim sort de la voiture et s'assoie sur le trottoir. A ce moment-là, Abdelmalek, le conducteur, avance sur lui avec la voiture et l'écrase. Avec acharnement et détermination, la vidéo-surveillance montre qu'Abdelmalek a roulé 50 fois sur sa victime. Selon la famille de la victime décrivant la vidéo

Il est descendu de la voiture pour vérifier si Nacim était bien mort avant de reprendre ses manœuvres meurtrières

Le meurtre a été filmé par une caméra de surveillance du supermarché. A l'arrivée de la police sur les lieux du crime, le conducteur est retrouvé à quelques mètres de là, endormi au volant de sa voiture. Le verdict du procès est attendu mercredi prochain dans la soirée.

Procès Abdelmalek LAIB
Compte rendu d'audience du Procès d'Abdelmalek LAIB devant la cour d'assises d'Aix-en-Provence

 

Sur le même sujet

Journée de mobilisation à Marseille

Près de chez vous

Les + Lus

Nouveau !Abonnez-vous aux alertes de la rédaction et suivez l'actu de votre région en temps réel

Je m'abonne