Effet déconfinement : les interventions des pompiers en hausse de 25% dans les Bouches-du-Rhône

Publié le Mis à jour le
Écrit par PG

Jeudi matin, une randonneuse a été secourue par un hélicoptère de la Sécurité civile, dans le massif de la Sainte Victoire (Bouches-du-Rhône). Depuis deux jours, les pompiers ont remarqué une hausse de 25% des interventions dans le département, probablement liée au déconfinement.

Il est environ 11 heures, lorsque les pompiers du Bouches-du-Rhône ont été alertés pour secourir une femme d'une cinquantaine d'années, blessée dans le massif de la Sainte Victoire, près d'Aix-en-Provence.



Impossible d'évacuer la victime par les chemins, alors l'hélicoptère Dragon 131 de la Sécurité civile a été envoyé pour ramener l'accidentée jusqu'au parking du site, où elle a été prise en charge par une ambulance.

350 interventions par jour depuis le déconfinement

Des interventions comme celle-ci, les secours les redoutent pour ce long week-end de l'Ascension.



Chaque jour, 20 secouristes en milieu périlleux, et 500 sapeurs-pompiers sont de garde dans le département. Et depuis le début du déconfinement, ils sont largement sollicités.



"Les journées fériées et ensoleillées, on peut avoir trois ou quatre interventions en même temps", explique Sylvain Besson, porte-parole des sapeurs-pompiers des Bouches-du-Rhônes.



"Certains partent sans équipement, sans bonnes chaussures, sans eau, et surestiment leur capacité de randonneurs" se désole-t-il.



Conséquence, les interventions en milieu périlleux se multiplient. "Il y a deux jours, c'était deux personnes égarées dans un massif, à 21 heures".
Avec le déconfinement, les envies de nature et promenades sont légitimes. 



Depuis 48 heures, les pompiers des Bouches-du-Rhône interviennent jusqu'à 350 fois par jour. Pendant le confinement, en moyenne, on comptait 230 interventions par jour.



"On n'est pas encore au niveau d'avant la crise sanitaire, mais on en prend le chemin", explique Sylvain Besson. Le pompier en appelle à la prudence, que ce soit en activité de loisir, ou simplement sur la route. Car les accidents sont repartis à la hausse.

Stop aux mauvais comportements

Les sapeurs-pompiers en appellent également au civisme : fuite d'eau, bobologie, beaucoup d'appels sont injustifiés. "Les pompiers sont là pour l'urgence, grave ou moins grave", explique le porte-parole.



"Pendant le confinement, les gens se sont limités. Il faudrait garder quelque chose de cette période, que les gens prennent conscience de l'importance de nos missions", précise-t-il.



Car malgré le déconfinement, les pompiers des Bouches-du-Rhône continuent d'être fortement mobilisés sur le Covid, autant pour le secours à personne, que pour assister à la stratégie de dépistage. De véritables missions de santé publique.

 
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité