Gazage des pigeons : 5 questions sur cette méthode d'euthanasie contestée, une "mort lente et douloureuse"

L'association Paris Animaux Zoopolis dénonce l'utilisation d'une méthode cruelle pour lutter contre la prolifération des pigeons. Elle demande à la mairie d'Arles de stopper la mise à mort des oiseaux.

Déjections corrosives, nuisances sonores, risque de maladies transmissibles à l'homme, les pigeons qui pullulent en zones urbaines sont considérés comme un fléau dans les agglomérations. Pour limiter leur prolifération, certaines ont recours à une méthode radicale, légale, mais jugée "cruelle" par les défenseurs des animaux : le gazage. L'association de protection animale, Paz, demande ainsi à la mairie d'Arles dans les Bouches-du-Rhône de "cesser de tuer les pigeons". France 3 Provence-Alpes répond à 5 questions sur une pratique contestée.

Quelles villes de Paca sont concernées ?

En avril 2023, la Ville de Marseille a annoncé renoncer au gazage des pigeons, à la grande satisfaction de l'association Paz, qui a aussi mené un combat farouche contre les balades à poneys à Paris et à Lyon. 

Marseille a opté pour des méthodes respectueuses de l'animal. Huit pigeonniers contraceptifs ont été installés dans les parcs et jardins de la ville. Des cages à capture, avec du grain, de l'eau et deux pigeons appelants permettent d'attirer les oiseaux qui sont ensuite stérilisés puis remis en liberté.

Paz a publié une carte de la gestion de près de 250 communes en France qu'elle a contactée. Epinglées en vert, celles qui pratiquent des méthodes jugées "non cruelles", en rouge, celles qui recourent aux plus contestées comme le gazage.

En Paca, les villes de Manosque, Aix-en-Provence, Toulon, Fréjus et Nice sont en vert. Arles, Avignon, Grasses, Cannes et Menton et Antibes estampillés rouge. La mairie d'Avignon a indiqué à France 3 Provence-Alpes que le recours au gazage après capture des pigeons par des filets avait bien court, mais qu'il a été abandonné l'an dernier au profit de l'installation de pigeonniers contraceptifs.

Selon le contrat passé par la mairie d'Arles pour le dépigeonnage (que l'association PAZ s'est procuré en saisissant la commission d'accès des documents administratifs le 4 octobre derniers), les pigeons sont capturés à l'aide des pigeonniers mobiles. Le contrat annuel de 12000 euros stipule que le prix comprend "euthanasie et recyclage des pigeons".  La méthode de mise à mort n'est pas précisée dans les documents, mais pour l'association, c'est sûr,"ils sont gazés".

Pourquoi les mairies cherchent-elles à se débarrasser des pigeons ?

Présents sur les immeubles, dans les parcs, sur les statues, les pigeons prolifèrent dans les villes. La mairie de Marseille les estime à 80 000. La Ville de Paris en a pour sa part compté 23 000 selon Paz, qui encourage les municipalités à un comptage sérieux et régulier pour juger de la réelle évolution des populations sur plusieurs années. 

Une chose est sûre, sans régulation, la population s'accroît très vite puisqu'un couple de pigeons peut engendrer autour de six couvées de deux œufs, soit environ 12 pigeonneaux, chaque année. Et une colonie peut compter de 50 à 200 individus.

Les nuisances qu'ils occasionnent sont nombreuses. A commencer par le bruit de leurs roucoulements incessants. Autre fléau dans les villes, les fientes. Outre les salissures, elles peuvent dégrader des bâtiments et être porteuses de maladies. Plusieurs sont transmissibles à l'homme, comme la salmonelle, maladie de Newcastle ou encore la chlamydiose.

Comment sont concrètement gazés les pigeons ?

Les pigeons sont capturés dans des cages, où ils sont attirés avec de la nourriture. "Les pigeons sont entassés dans des boîtes étanches appelées caissons à CO2, ils injectent le dioyxde de carbone et c'est comme une noyade, explique Amandine Sanvisens co-fondatrice de Paz, la mort est lente et douloureuse".

"Quand ils sont gazés, ils sont envoyés à l'équarrissage, comme la loi le prévoit". C'est une méthode "cruelle" dénonce la responsable de l'association, qui se bat depuis 2017 pour rendre cette pratique illégale en France.

Existe-t-il d'autres méthodes d'euthasanie ? 

Deux autres méthodes d'euthanasie existent, mais sont "très rares", selon Amandine Sanvisens. "On a appris que la Ville de Colmar mettait le caisson étanche sous vide, ils enlèvent l'oxygène.C'est tout aussi cruel".

L'association a constaté une autre méthode à Rennes, qui consistait à sectionner "la tête des pigeons avec une pince coupante". La ville a mis fin à cette méthode à la suite de la campagne menée par Paz. 

Dans les zones rurales, les communes recourent aussi aux tirs à la carabine la nuit.

Quelles méthodes de régulation éthiques existe-t-il ?

Selon l'association Paz, il existe des méthodes respectueuses de la condition animale et efficaces pour réguler les populations par la limitation des naissances. Elle préconise l'installation de pigeonniers contraceptifs. Les naissances sont contrôlées en secouant les œufs.

Mais selon elle, la nicarbazibne, un contraceptif spécifique pour pigeons, est la méthode la plus prometteuse. Inconvénient de taille, pour être efficace, le traitement qui se présente sous la forme de grains de maïs enrobé de contraceptif, doit être administré tous les jours à la colonie. Selon Paz, en 2022, la nicarbazine est utilisée avec succès dans de nombreuses villes européennes en Italie, en Belgique, en Espagne et même en France. A Barcelone par exemple, où la nicarbazine est utilisée depuis 2017, la population des colonies a été divisée par deux. 

Bien qu'elles ne soient pas pour autant jugées éthiques, d'autres méthodes couramment utilisées contre les pigeons ne prévoient pas de mise à mort et consistent plutôt à tenter de les éloigner des zones, où ils sont indésirables : les filets anti-pigeons, les pics anti-pigeons, les répulsifs anti-pigeons.

L'actualité "Nature" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Nature" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité