Confinement : à Vitrolles, le service "Allô courses" reprend du service

La municipalité a redéployé, début novembre, son dispositif mis en place lors du premier confinement. Objectif : permettre aux Vitrollais de commander un panier-repas livré sur simple appel téléphonique.
Lors du premier confinement, au printemps, les élus et agents municipaux livrent les paniers-repas aux personnes âgées.
Lors du premier confinement, au printemps, les élus et agents municipaux livrent les paniers-repas aux personnes âgées. © Robin Levet
Difficile voire impossible d’aller faire ses courses quand on est âgé et isolé en raison de ce nouveau confinement. Pour venir en aide à ce public, la mairie de Vitrolles propose chaque semaine aux personnes de plus de 65 ans, vulnérables ou vivant seules de leur livrer à domicile un panier de courses. 

Pour en bénéficier, c’est très simple. Les personnes qui le souhaitent peuvent s'inscrire auprès de la cellule de crise Covid-19 au 04 42 77 93 93 au plus tard le vendredi précédent la livraison. Chaque vendredi, la mairie leur téléphone pour proposer un panier-repas, en précisant son prix, entre 20 et 25 Euros. La livraison a lieu tous les mercredis matin. En charge de la livraison, les agents municipaux et les élus réalisent aussi les courses ; et le panier est plutôt bien garni. A titre d’exemple, le panier de la semaine dernière contenait cinq fruits et légumes dont des poireaux et des clémentines, des gnocchis, de la sauce tomate, du pain, du lait, des filets de poulet rôtis, une tarte aux épinards et au chèvre, du chocolat.

"C'est de la nourriture affective"

"Si vous voyez combien les personnes, chez qui nous livrons les paniers-repas, sont contentes et heureuses de nous voir, c’est inimaginable !, déclare Odette Descloux, conseillère municipale déléguée aux seniors à Vitrolles. Ce n’est pas juste de la nourriture que nous leur apportons, c’est de la nourriture affective."

Lors du premier confinement, le dispositif "Allô Courses" avait permis à plus d'une centaine de personnes d’être approvisionnées chaque semaine sans sortir de chez elles.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société coronavirus - confinement : conseils pratiques