Coronavirus: dépistage massif après un cluster sur des travailleurs saisonniers dans les Bouches-du-Rhône

Un foyer de cas positifs de covid-19 a été identifié le week-end du 6 juin parmi des travailleurs agricoles saisonniers employés sur des exploitations maraîchères et arboricoles des Bouches-du-Rhône. 2.000 personnes vont être dépistées dans le département.

A ce stade, 202 saisonniers ont été testés.
A ce stade, 202 saisonniers ont été testés. © Alexandre MARCHI /MaxPPP
Des symptômes avaient été signalés chez certains de ces saisonniers en fin de semaine dernière.

L’Agence régionale de santé (ARS) Paca et les pompiers des Bouches-du-Rhône ont mené des tests durant le week-end sur les communes de Maillane et Noves, où ces employés étaient hébergés.

Sur les 202 personnes testées, 30 sont positives au coronavirus Covid-19.

Toutes les personnes positives sont en arrêt de travail, confinées dans un camping de la commune de Noves, où elles étaient hébergées, dans un espace dédié aux saisonniers, éloignées de l'aire qui accueille les touristes.

Un dépistage massif 

Suite à la découverte de ce cluster, l’ARS Paca a diligenté une enquête afin de déterminer, puis tester tous les cas contacts de ces salariés contaminés.

Une mission d’autant plus délicate que ces ouvriers agricoles, travaillent souvent dans plusieurs exploitations.

Dans le même temps, une campagne massive de dépistage est organisée sur tous les lieux d’hébergement connus des salariés employés par la société concernée.

Plus largement, ce sont tous les hébergements (campings, exploitations agricoles) connus de travailleurs agricoles qui seront testés, à l'échelle du département des Bouches-du-Rhône.

C’est le Service départemental d’interventions et de secours (Sdis 13) qui effectuera ces tests, avec le renfort de deux unités médicalisées du Bataillon des Marins-Pompiers de Marseille.

Ces derniers précisent que dans les prochaines heures, plus de 2.000 personnes devront être dépistées, sur 70 sites.

L’exaspération du maire de Noves

Ces travailleurs sont employés par une entreprise espagnole de fourniture de main d’oeuvre, sous la forme de prestation de service international en Espagne, indique la préfecture et l'ARS dans un communiqué.

Leur arrivée en France remonte pour certains d'entre eux au mois de janvier.

D’autres, seraient arrivés "la semaine dernière", comme le précise le maire de la petite commune de Noves.
Les ouvriers agricoles testés positifs au Covid-19 sont confinés dans ce camping.
Les ouvriers agricoles testés positifs au Covid-19 sont confinés dans ce camping. © FTV
"Est-ce que ces salariés ont eu un test avant d’arriver ?, s’interroge George Jullien. Ils viennent principalement d’Equateur ou du Salvador, ils passent par l’Espagne".

"J'apprends les résultats des tests de l'ARS par la presse. Et je dois essuyer les plâtres, donner des explications aux habitants inquiets", ajoute-t-il.

Les travailleurs dépistés à Noves, auraient été recrutés par Terra Fecundi. Cette société d’interim espagnole doit comparaître prochainement devant le tribunal correctionnel de Marseille, pour "dumping social".
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
agriculture économie coronavirus/covid-19 santé société