REPLAY. Interpellation de 13 membres de DZ Mafia : "nouveauté, il y avait huit femmes", pointe le procureur de la République de Marseille

replay

Nicolas Bessone s'est félicité de la collaboration entre la police espagnole et les autorités françaises. Revivez l'intervention du procureur de la République de Marseille ce lundi.

Lundi 22 janvier en conférence de presse au tribunal judiciaire de Marseille, le procureur de la République Nicolas Bessone a détaillé les interpellations menées conjointement par les forces de police françaises et les autorités espagnoles. La semaine dernière, 13 personnes suspectées d’être impliquées dans le double narchomicide survenu le 3 mai 2023 à Salou en Espagne ont été arrêtées. 

Une enquête et une prise de parole commune

L'interpellation récente de ces 13 personnes est le fruit d'une coopération entre l’Office Central de Lutte Contre le Crime Organisé, la Brigade criminelle de la PJ de Marseille et les services de police espagnols sous la direction des juridictions d’instruction de Marseille (JIRS) et de Tarragone. Le commissaire général Yann Sourisseau, chef de l’OCLCO, Philippe Frizon, chef du SIPJ de Marseille, et le commissaire Juan Carlos Granja Figueras, adjoint au chef du Comissaria General d’Investigacio Criminal de la Generalitat de Catalunya, participaient également à la conférence de presse.  

"Décapiter l’organisation"

Fin novembre, 24 individus suspectés d'être en lien avec le trafic de drogue avaient été interpellés. Dix autres ont été interceptées le 10 janvier. Tous sont suspectés d'appartenir au groupe criminelle appelé DZ Mafia. 

"On va essayer de décapiter l’organisation, avait déclaré Nicolas Bessone fin novembre. L’objectif est de mettre hors d’état de nuire les personnes qui se livrent à ce trafic".