Election du nouveau président de la Métropole : qui à la tête d'Aix-Marseille-Provence ?

Dans la foulée du second tour des élections municipales, aura lieu jeudi à Marseille l'élection du nouveau président de la Métropole Aix-Marseille-Provence. Martine Vassal, élue en 2018 à la succession de Jean-Claude Gaudin, brigue un deuxième mandat. 

L'élection à la présidence de la métropole Aix-Marseille-Provence en 2018.
L'élection à la présidence de la métropole Aix-Marseille-Provence en 2018. © GARRO Thierry/MaxPPP
Depuis le scrutin du 28 juin, Marseille est dirigée par la gauche. Mais au sein du conseil de la Métropole Aix-Marseille-Provence (APM), qui compte 92 communes des Bouches-du-Rhône, la droite reste majoritaire.

Dans le département, la plupart des maires sortants de droite ont en effet été réélus et deux communes ont été conquises, Allauch et Gardanne.

Elus lors du scrutin municipal, les 240 conseillers communautaires d'APM désigneront jeudi, à bulletin secret, leur nouveau président lors du prochain conseil au palais du Pharo.

Un vote à bulletin secret

Suite à la modification du mode calcul de la répartition décidée par le préfet, Marseille a perdu six conseillers mais elle reste la plus représentée au sein du conseil avec ses 102 élus contre 17 pour Aix-en Provence. Les 90 autres communes disposent de 2 à 5 conseillers. 

Pour ce qui est du rapport de force, sur le papier, l'avantage est nettement à la droite et ses 109 conseillers, la gauche n'en totalisant que 90, le RN 8, le Centre 11 et LREM 2. Enfin 20 conseillers sont sans étiquette.
© FTV

Martine Vassal, présidente sortante

Elle était favorite à la mairie de Marseille, elle est aujourd'hui favorite à la présidence de la Métropole. Martine Vassal, qui a succédé à Jean-Claude Gaudin à la tête de la métropole en 2018, brigue un deuxième mandat.

Il y a deux ans, la présidente LR du conseil départemental avait été élue au premier tour, par vote électronique, avec 181 voix contre 22 pour le communiste Marc Poggiale, président du groupe Une métropole à gauche.

La candidate malheureuse à la mairie de Marseille étant par ailleurs présidente du département, premier partenaire des communes, elle devrait pouvoir s'assurer le soutien de nombreux maires.

Martine Vassal a officialisé sa candidature ce mercredi après-midi, veille de l'élection de la présidence de la métropole.

Elle a annoncé son ambition d'une "métropole de projet", "plus souple", "proche des habitants".

"Au bout de trois ans d’existence, elle ne nous a toujours pas donné satisfaction sur son fonctionnement, a-t-elle déclaré. Rappelant que la métropole avait été imposée par l'Etat en 2016.

"Il me fallait plus de temps" a souligné Martine Vassal, montrant son souhait à présent de "passer à l'échelle supérieure" et d'en faire "une métropole de projet".

Maryse Joissains en soutien

La présidente du Conseil départemental a le soutien de la maire d'Aix-en-Provence, Maryse Joissains-Masini, farouche opposante à la métropole à sa création en 2016, mais prête à la suivre en 2020.

"Nous resterons dans la métropole si elle respecte nos territoires, nos communes et une gestion financière équilibrée", a déclaré cette dernière.

"Nous voulons une métropole de projets. Sinon nous n’hésiterons pas à partir", s'est targuée Maryse Joissains-Masini, rappelant à Martine Vassal que "mon territoire et ma ville comptent plus que l’amitié personnelle et politique que nous avons depuis toujours".

Jean-Pierre Serrus se met sur les rangs

Ex-vice président délégué aux transports de la métropole, ex-LR devenu LREM en janvier 2018, le maire de la Roque d'Anthéron est sur les rangs pour la présidence. Jean-Pierre Serrus a annoncé sa candidature le 6 juillet sur les réseaux sociaux.

"Parce que l’avenir de notre territoire m’interpelle et me mobilise, je serai, jeudi prochain, le 9 juillet 2020, candidat à l'élection du Président de la Métropole Aix-Marseille-Provence", a écrit l'élu, qui a fondé l’association "Pour une Métropole des Citoyens", en 2018.

Gaby Charroux veut un autre chemin

A 78 ans, le maire de Martigues, réélu le 15 mars dernier avec 60,93 % des voix, se lance à nouveau dans la bataille, cette fois à la métropole, dont il est vice-président.

Gaby Charroux a annoncé ce mardi soir sa candidature dans un communiqué.

"Après un mandat en tant que vice-président de droit de la métropole Aix Marseille Provence j’ai mesuré au quotidien les difficultés de faire fonctionner une telle entité avec une gouvernance hypercentralisée", explique l'élu communiste qui, depuis la création de l'institution, prône "un autre chemin" avec des solutions alternatives.

Le Parti communiste du département soutient évidemment Gaby Charroux en la personne de Jérémy Bacchi, le secrétaire général du PCF 13. Celui-ci précise qu'il s'agit "de la candidature d'une union très large de l'ensemble des forces de gauche" et que "Nous avons besoin dans ce département de plus de compétences pour les municipalités".

Qui pour mener la bataille du Printemps Marseillais ? 

Après la conquête de Marseille, le Printemps Marseille ambitionne-t-il de diriger aussi la métropole ? Quel candidat pourrait mener cette nouvelle bataille ?

Des noms circulent, celui de Frédéric Vigouroux, maire PS de Miramas, ou encore celui de Loïc Gachon, maire PS de Vitrolles. Mais aucune candidature officielle ne transparaît encore à la veille du scrutin de jeudi.

Stéphane Ravier écrit au préfet

Dans une lettre envoyée mardi au préfet, le sénateur Stéphane Ravier (RN), qui a perdu son secteur des 13-14e arrondissements aux dernières municipales de Marseille, réclame à Pierre Dartout "d'ordonner à la Métropole Aix-Marseille-Provence de procéder à un vote à bulletin secret et de faire installer une urne et des isoloirs pour la séance du Conseil métropolitain de jeudi prochain, afin que l'anonymat du vote soit garanti".

L'ancien maire de secteur estime que la séance du conseil municipal réunie dimanche dernier pour l'élection du maire, s'est déroulée dans des "conditions délétères puisque de nombreux conseillers municipaux ne prenaient pas la peine, ou n'osaient pas se rendre dans les isoloirs avant de voter".

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter