• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Etang-de-Berre : des algues ont-elles tué un chien après une balade au bord du Jaï ?

Tyson, berger australien, et sa maîtresse Marine / © Marine L
Tyson, berger australien, et sa maîtresse Marine / © Marine L

Un couple de Marseillaises et leur chien se baladent sur une plage de l'Etang-de-Berre, le samedi 2 juin. Le surlendemain, le chien meurt. Marine et Marina soupçonnent des algues, les ulves, d'être responsables d'une intoxication.

Par Nathalie Deumier

Une balade à la plage un samedi avec son chien. Quoi de plus simple et naturel pour ce couple de Marseillaises et leur chien Tyson âgé d'un peu moins de 2 ans ? 

Les Marseillaises passent la journée du 2 juin à la plage du Jaï, située sur la commune de Châteauneuf-les-Martigues. Des algues sont échouées mais elles n’y font pas particulièrement attention. Elles ne remarquent pas non plus l’interdiction d’accès à la plage affichée par la mairie.

Une mort rapide et inexpliquée

Le chien court, s’amuse, renifle les algues, et tombe malade le lendemain matin. Il a la diarrhée, vomit, est transporté en urgence dans une clinique vétérinaire, reçoit des soins mais meurt le lendemain matin.

Le vétérinaire aurait envisagé une intoxication par des cyanobactéries. Intoxication non confirmée par la suite, faute d’analyses adéquates.
Tyson, berger australien / © Marine L
Tyson, berger australien / © Marine L

Des algues dangereuses pour les humains ?

Marine et Marina sont effondrées. Elles se tournent vers la mairie de Châteauneuf-les-Martigues, envoient des photos prises le jour de la balade et demandent la fermeture de cet endroit qu'elles considèrent comme dangereux. Les jeunes femmes supposent qu’un homme pourrait aussi tomber malade à cause de ces algues.

La mairie avait interdit l'accès à la plage

Très sollicitée par les médias, la mairie se retranche derrière des photos et un communiqué de presse.

Selon ces informations, un arrêté municipal a été pris le 30 mai interdisant l’accès à la plage depuis l'échouage massif de ces algues.

Le ruban de balisage est posé, les informations interdisant l'accès à la plage et des panneaux "Présence d'algues vertes danger" sont affichées.  
Balisage et panneau d'information / © Mairie de Châteauneuf-les Martigues
Balisage et panneau d'information / © Mairie de Châteauneuf-les Martigues

Le danger arrive avec la putréfaction

Toujours selon les documents de la mairie, ces algues nommées "ulves" sont nocives uniquement en cas de putréfaction. Elles sont présentes sur d'autres plages, notamment en Bretagne. Un cheval et des sangliers en sont morts.

Desséchées par le soleil et le vent, ces algues produisent une croûte blanchâtre rigide. Cela signifie que l'état de putréfaction est avancé, les organismes se mettent à dégager un gaz toxique. Ce sont ces émissions qui peuvent provoquer nausées, vertiges et irritations.
Nettoyage d'une plage réalisé le 11 juin / © Mairie de Châteauneuf-les-Martigues
Nettoyage d'une plage réalisé le 11 juin / © Mairie de Châteauneuf-les-Martigues

En mémoire de Tyson

Marine et Marina veulent prévenir d'éventuels dangers pour les autres. Des familles se baignent ici.

Elles n'ont pas vu les panneaux signalant une interdiction, et disent qu'ils étaient au ras du sol. Les deux femmes ne décrivent pas leur action comme un combat. Elles agissent en mémoire de Tyson.

 

Sur le même sujet

Son père a échappé de justesse à des tirs dans la cité Guynemer à Toulon.

Les + Lus

Aidez-nous à améliorer notre site en répondant en trois minutes à ce questionnaire.

Commencer