Fermeture du massif de la Montagnette pour sécurisation après l'important incendie

Publié le
Écrit par Sidonie Canetto .

La préfecture des Bouches-du-Rhône a pris un arrêté préfectoral pour interdire tout accès au massif de la Montagnette jusqu'au 1er septembre. Ce massif où un incendie avait ravagé 1.600 hectares de forêt le 14 juillet dernier.

"Par arrêté préfectoral du 5 août 2022, le massif forestier de la Montagnette, situé sur les communes de Barbentane, Boulbon, Graveson et Tarascon, classé en niveau de risque extrême, restera fermé jusqu’au jeudi 1er septembre 2022 inclus", indique la préfecture.

Cet arrêté a été pris le 5 août dernier. 

Un travail de sécurisation est en cours et la vulnérabilité du site touché par l'incendie du 14 juillet dernier  "nécessite de réaliser d’importants travaux", en raison notamment "de risques que représente la chute d’arbres calcinés".

L'arrêté précise qu'il est interdit "d’accéder et de circuler dans le massif, d’y utiliser tout matériel ou engin pouvant générer un départ de feu par échauffement ou production d’étincelles (débroussailleuses, engins équipés de broyeurs, groupe électrogène…) dans les espaces exposés (massif et zones situées à moins de 200 mètres de ce massif)".

Pour rappel, l’accessibilité aux massifs est déterminée quotidiennement en fonction de la météorologie et de la sécheresse. Elle est cartographiée et publiée pour chaque massif et pour les 90 communes concernées, à 17 h la veille pour le lendemain. Cette carte indique le niveau de danger aux feux de forêts du massif et, par conséquent, le niveau de limitation qui s’y applique.

Les propriétaires, promeneurs, citoyens sont appelés à la vigilance pour protéger les massifs forestiers durant l’été.

Pour signalez tout départ de feu faites le 18 ou le 112.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité