Fos-sur-Mer : dans les coulisses du chantier de l'extension marine de Monaco

Travaux en principauté de Monaco dans l'anse du Portier pour préparer le terrain sous-marin à l'extension en mer / © Jean François Ottonello /PHOTOPQR/NICE MATIN/MAXPPP
Travaux en principauté de Monaco dans l'anse du Portier pour préparer le terrain sous-marin à l'extension en mer / © Jean François Ottonello /PHOTOPQR/NICE MATIN/MAXPPP

Depuis janvier, des tonnes de roches sont acheminées par navire depuis Fos-sur-Mer jusqu'à Monaco. Celles-ci sont destinées à la construction de caissons en béton, sur lesquels reposera le nouvel écoquartier monégasque.

Par Florentine De Michele avec ND

Des millions de tonnes de granulats : voici les roches qui entreront dans la composition des caissons en béton, destinés à l'extension sur la mer de la ville de Monaco. Le nouvel écoquartier de l'Anse du Portier devrait permettre de développer des commerces ainsi que des nouveaux logements. Le navire, chargé de transporter les granulats depuis le chantier de Fos-sur-Mer jusqu'à la capitale monégasque partira ce mercredi.

Reportage de Michel Aliaga et Alban Poitevin :

Dans les coulisses du chantier de Fos-sur-Mer, qui achemine les granulats jusqu'à Monaco pour le projet d'extension marine. Intervenant : Benoît Weibel, responsable du chantier.


Un chantier colossal


Depuis le mois de janvier, le chantier fossois poursuit sa cadence effrénée. A Fos-sur-Mer, les roches sont triées, lavées puis acheminées dans un navire au rythme de 1500 tonnes par heure. Un dispositif exceptionnel destiné à traiter plus d'un million et demi de tonnes de granulats, avant leur départ pour la principauté. Benoit Weibel, responsable du chantier et responsable développement d’Eurovia Matériaux Région Sud, se félicite de l'avancement du projet :

C'est l'aboutissement de toute une logistique maîtrisée depuis la carrière, et les matériaux ont été lavés plusieurs fois pour correspondre aux exigences de qualité de l'Etat monégasque.
 

Six hectares de luxe


Les granulats entreront dans la composition des caissons en béton, sur lesquels reposeront les fondations du nouvel écoquartier prévu fin 2020. Les caissons viendront recouvrir la couche dure et stable en profondeur, qui avait été préalablement dégagée de centaines de milliers de sédiments. Le départ du bateau est prévu ce mercredi et les installations du chantier de Fos-sur-Mer devraient être démontées cet été.

A lire aussi

Sur le même sujet

Expédition au large de l'Amazone

Les + Lus