Istres : nouvelle campagne d'essais du démonstrateur de drone de combat Neuron

Publié le Mis à jour le
Écrit par Ghislaine Milliet avec AFP
Le drone Neuron
Le drone Neuron © Photo AFP

Premier vol d'essai d'un drone de combat Neuron à Istres, dans un contexte naval. Les prochains essais se poursuivront sur le Charles de Gaulle.

La Direction générale de l'armement (DGA) a entamé une nouvelle campagne d'essais en vol du démonstrateur technologique de drone de combat Neuron afin d'étudier son utilisation dans un contexte naval.
Un premier vol a eu lieu mardi à Istres, dans les Bouches-du-Rhône, a indiqué la DGA dans un communiqué. La campagne, "dont l'un des objectifs est d'étudier l'utilisation d'un drone de combat dans un contexte naval", est menée par le centre DGA Essais en vol comprendra des essais à la mer avec le porte-avions Charles de Gaulle, a-t-elle précisé.
Elle sera suivie d'une campagne de mesures de signature électromagnétique effectuée jusque début 2017 à la DGA Maîtrise de l'information à Bruz, près de Rennes.

"Neuron préfigure la prochaine génération d'aéronefs de combat"


explique la DGA qui assure la maîtrise d'ouvrage du projet et Dassault Aviation la maîtrise d'oeuvre.
Il "marque un effort de recherche et technologie majeur du ministère de la Défense pour préparer l'avenir de l'aviation de combat en Europe et maintenir des compétences industrielles essentielles", ajoute-t-elle.
Lancé en 2006, le projet est une coopération européenne qui rassemble, outre la France avec Dassault Aviation, cinq pays partenaires et leurs industriels : l'Italie (Alenia Aermacchi), la Suède (Saab), l'Espagne (Airbus Defence & Space), la Grèce
(HAI) et la Suisse (Ruag).
Une première campagne d'essais avait été menée entre décembre 2012 et septembre 2015, avec 123 vols effectués d'abord à Istres puis en Italie et enfin en Suède.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.