Cet article date de plus de 5 ans

Contrat d'un milliard pour Airbus Hélicoptères

Ca y est, le Koweït a signé aujourd'hui le contrat portant sur la vente de 30 hélicoptères de transport de type Caracal (H225M) pour plus de 1 milliard d'euros avec Airbus Helicopters. Les engins seront construits à Marignane !
Un hélicoptère Caracal de l'armée de l'Air s'est rendu sur les lieux de l'accident pour localiser la victime
Un hélicoptère Caracal de l'armée de l'Air s'est rendu sur les lieux de l'accident pour localiser la victime © Airbus Helicopters
Il ne manquait plus que le feu vert de l'émir du Koweït, le cheikh Sabah Al Ahmad Al Jaber Al Sabah, pour conclure ce formidable contrat : la vente de 30 Caracal à Airbus Helicopters pour plus d'un milliard d'euros. L'annonce avait été anticipée en juin 2015 par une révélation de l'Élysée, confirmée quatre mois plus tard, lors de la visite à Paris du Premier ministre koweïtien, Cheikh Jaber Al Moubarak Al Ahmad Al Sabah. 
Ce mardi à Koweït City, le ministre français de la Défense Jean-Yves Le Drian a signé  le contrat d'achat défininif. L'achat de ces trente appareils (24 destinés à l'armée koweïtienne, 6 à la garde nationale) fait partie d'accords commerciaux signés entre les deux pays en octobre 2015, pour un montant total de 2,5 milliards d'euros.
Le contrat, passé avec Airbus Hélicoptères, prévoit la livraison du premier appareil dans 29 mois et du dernier dans 48 mois. Les appareils seront construits dans l'usine
de Marignane. 
L'accord prévoit également la formation des équipages, des mécaniciens et la maintenance en conditions opérationnelles pendant au moins deux ans. 
Les sociétés italienne Agusta et américaine Sikorsky avaient répondu à l'appel d'offres koweïtien lancé en 2013, mais le Koweït semble avoir privilégié notamment la qualité des relations qu'il entretient avec la France. 
Les négociations exclusives, ouvertes à l'été 2015, ont été conclues en février 2016, soit un délai relativement court pour un contrat de ce type. Les Caracal seront utilisés par l'armée koweïtienne essentiellement pour des missions de "Combat search and rescue" (sauvetage de pilotes abattus), de transport et d'appui au sol. Les appareils seront livrés armés de mitrailleuses, un contrat pour l'équipement de missiles anti-navires pourra être négocié ultérieurement
.
Et Jean-Yves le Drian de commenter : "Le choix du Koweït consacre une nouvelle fois la cohésion de l'équipe France et la qualité des industries françaises de Défense. Par cette décision, le Koweït renforce encore le partenariat stratégique qui lie nos deux pays depuis plusieurs décennies alors que nous sommes aujourd'hui engagés côte à côte dans la lutte contre Daech en Irak et en Syrie".
Airbus Helicopters, un géant de l'air
Airbus Helicopters est le premier fabricant d'hélicoptères civils au monde et l'un des principaux constructeurs d'hélicoptères militaires. Il fut créé sous le nom d'Eurocopter en 1992 à partir de la fusion des divisions hélicoptères de l'entreprise française Aérospatiale (SNIAS) et de l'entreprise allemande Deutsche Aerospace (DASA).

Employant environ 22 000 personnes à travers le monde, Airbus Helicopters est le premier hélicoptériste mondial, avec un chiffre d’affaires de 6,3 milliards d’euros. Sa flotte compte actuellement 12 000 appareils opérés par plus de 3 000 clients dans environ 150 pays. La gamme d’hélicoptères civils et militaires d’Airbus Helicopters est la plus large au monde et représente un tiers de la flotte d’hélicoptères civils et parapublics en service dans le monde
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
économie airbus entreprises